Ross Lovegrove devant un de ses carnets. Copenhague