cuisine et design… ou miam ! miam ! design…

A force de dire que le desi­gn est par­tout, on en oublie­rait presque que c’est vrai !

Un des der­niers ter­ri­toires réfrac­taires au desi­gn vient de tom­ber : celui de la cuisine.
J’en­tends le desi­gn de la viande, du pain, de la pâtisserie…

Des ini­tia­tives se prennent pour asso­cier desi­gners et arti­sans de bouche.

Inté­res­sant…

Le design appliqué à l’alimentation

La ville de Nègre­pe­lisse dans le Tarn et Garonne, a lan­cé un centre de créa­tion d’art et desi­gn appli­qués à l’a­li­men­ta­tion entre juin et octobre de cette année.

Il s’a­git d’un espace pros­pec­tif de pro­duc­tion, d’ex­po­si­tion et de débat dédié à la créa­tion artis­tique contem­po­raine sur l’a­li­men­ta­tion, les us et cou­tumes de la table.

Une sorte de lien entre culture et agri­cul­ture tout en se posi­tion­nant dans les champs de la créa­tion artis­tique contemporaine.
. Ce centre a invi­té des artistes, des
desi­gners et des cher­cheurs à tra­vailler sur des pro­jets liés à l’a­li­men­ta­tion vers les indus­triels et les arti­sans. Pour cette cible, le desi­gn peut être un moteur de déve­lop­pe­ment et d’innovations.

Etaient invi­tés éga­le­ment les artistes pour des recherches plastiques. 

Où tous les croi­se­ments sont possibles

De par sa diver­si­té, la cui­sine per­met la ren­contre de pra­tiques artis­tiques, de recherches,
de pro­duc­tions arti­sa­nales et industrielles.

De futurs locaux de 1000 m² spé­ci­fi­que­ment construit pour ces
acti­vi­tés, avec ate­liers et espace d’ex­po­si­tion est pré­vu sur le site clas­sé d’un ancien châ­teau à Nègrepelisse.

Cette ini­tia­tive a pré­sen­té le desi­gn sous un angle inha­bi­tuel, non pas dans la seule mise en forme d’ob­jets indus­triels, mais dans son impli­ca­tion à la fabri­ca­tion et à la dif­fu­sion, renouant en cela avec ses ori­gines, en tant qu’art impli­qué au coeur des sys­tèmes de production. 

Du desi­gn à manger !

Cette col­la­bo­ra­tion de desi­gners avec des arti­sans et indus­triels autour de l’art du man­ger, a don­né lieu à des expo­si­tions, confé­rences et rencontres.

Une ini­tia­tive remar­quable qui, mieux que des livres théo­riques (pour­tant indis­pen­sables !) fait décou­vrir le desi­gn à ceux qui en avaient besoin sans le savoir. Et pour illus­trer ce tan­dem desi­gn-pro­duc­tion, un joli nom a été trou­vé : « Bou­chées Doubles ! »

Admi­rable Desi­gn a sélec­tion­né quelques créa­tions qui valent le détour…

Ce n’est pas parce que l’é­vé­ne­ment est pas­sé qu’il ne faut pas s’in­té­res­ser à cette ini­tia­tive « admirable » !

Bis : Desi­gn de Sté­phane Bureaux pour la bou­lan­ge­rie Donnadieuadmirable_design_pain-2.jpg

Un pain qui a la cou­leur de son nom et qui unit le crous­tillant d’une baguette ou d’une cou­ronne avec la
géné­ro­si­té d’une miche… Un pain qui s’ac­croche, qui accroche, qui n’est pas moche, un vrai pro­duit contem­po­rain qui aurait
tout aus­si bien pu être fabri­qué depuis des lustres…Un pro­duit oecu­mé­nique ?… Graal d’un desi­gner moderne à défaut d’être
postmoderne !… 

Mille pains : desi­gn de Vincent Cuzin pour la bou­lan­ge­rie Marlas

L’i­dée ini­tiale : pro­po­ser un pain « de fête » réunis­sant trois dif­fé­rentes saveurs de pâte.
Les trois goûts sont mis en scène sous forme d’un jeu entre pain et plats. admirable_design_croutons.jpg
On dis­po­se­ra une tranche à côté de chaque assiette, comme
un qua­trième cou­vert. Cette palette pro­pose un petit pain à trem­per pour l’en­trée, à sau­cer pour le plat, à éta­ler pour le fromage.

admirable_design_couleurs.jpg

Blind Tas­ty : desi­gn de Flo­rence Dor­léac pour la pâtis­se­rie Alexandres

« Blind tas­ty » se pré­sente comme un jeu de dégus­ta­tion : quatre dif­fé­rentes saveurs pâtis­sières savam­ment com­po­sées se
cachent dans 16 boules creuses en cho­co­lat rou­lant à l’in­té­rieur d’un demi-tore de table, lui aus­si en chocolat.
Les réponses de ce blind test de saveurs contem­po­raines se trouvent au dos du nap­pe­ron de papier sur lequel l’ob­jet est
disposé.

admirable_design_gateau.jpg

Saturne de foie : desi­gn de Ilan Waiche pour l’Au­berge de Bardigues 

Une inté­res­sante créa­tion où les saveurs sont en « rota­tion fixe » tels les anneaux de la célèbre planète.

Plus d’in­fos