Michel Disle (Maître es logo)

Michel Disle, l’un des fondateurs de Carré Noir, doit surtout sa notoriété à ses nombreuses créations d’identités visuelles célèbres, du Bon Marché à l’emblème de François Mitterrand… Comment s’étonner que le 10 sur 10 de Michel Disles comporte quatre logotypes sur huit créations sélectionnées par lui-même ? Apprécions les références, les dates et les commentaires d’un designer cultivé et grand spécialiste de l’héraldique. Bref, quelqu’un qui connaît ses gammes. Ce n’est pas si courant…

Le monogramme YSL et le logotype Yves Saint Laurent. Par A.M. Cassandre en 1963. Il n’a encore jamais été modifié ! Évocation d’élégance, de créativité, de féminité ; inclassable… C’est la grande patte d’un artiste complet, déjà designer.

Le supersonique Concorde, Aérospatiale 1969. Il ne s’imposa peut-être pas commercialement, mais il transporta  les hommes d’affaires, plus vite que le son, de l’autre côté de l’Atlantique et permettait de partir le matin de Paris et de rentrer le soir, après avoir traité vos affaires. Chapeau !

La pyramide du Louvre. Par M. Pei 1984, avec lequel j’ai collaboré pour un musée au japon. Conciliation du moderne et de l’ancien. Pureté, simplicité, hors du temps – magnifique intégration dans le site.

René Gruau. Pour son affiche “Le cygne” pour Christian Dior. À travers cette affiche, c’est une quarantaine d’années de communication Dior – sans doute un des vecteurs de la réussite internationale de cette griffe.

Le logotype M’O et la signalétique du Musée d’Orsay,par Jean Widmer 1987. Très belle évocation typographique minimaliste, mais au service de toute la richesse de ce musée de l’art depuis le XIX° siècle.

Le nouveau logo Michelin. Carré Noir 1998. Où réussir à faire du jeune avec du vieux. Transformation d’une marque centenaire ventripotente s’essoufflant à pousser son pneu, en un logo moderne, fort, digne de signer les produits de la 1ère marque mondiale de pneumatiques.

Le logo New Man, par Raymond Lœwy en 1969 pour les Ets Jacques Jaunet. Idée graphique géniale utilisant la symétrie, lisible à l’endroit et à l’envers (encore fallait-il y penser). Éternel, indémodable !

Lucky Strike. Je sais que ce n’est pas une création française mais Raymond Loewy, le père du design, est tout de même d’origine française !