Archi, design et signalétique font-ils bon ménage ?

Jacques Dioux est l’expert international reconnu dans le domaine de la commercialisation et de la distribution.
Il continue de partager son expertise avec les lecteurs d’Admirable Design avec ce Focus N°7 qui met le doigt sur une problématique souvent oubliée dans le retail design : la place de la signalétique et de ses contraintes vis à vis du design global du magasin de nombreux points de vente.
On a tous quelque chose à apprendre d’un homme d’expérience…

admirable_design_enseignes-2.jpg

Le design nuit-il à la signalétique en magasin, et inversement ?

Le design et la signalétique sont deux formes de communication essentielles, intégrées dans le merchandising management, et utilisées en magasin. Elles ont un même objectif, agir sur le visiteur, un consommateur qui est un client potentiel, pour l’amener à prendre une décision d’achat qui le transformera en client effectif et si possible en client fidèle souvent qualifié de “shopper”.
Ce terme, devenu un mot valise, désigne plus spécifiquement une personne qui achète, qui fait ses achats (to shop) au départ pour ses courses alimentaires. En français, le shopper a la connotation d’une personne qui fait régulièrement ses achats dans une enseigne donnée.
C’est ce qui le distingue d’un simple client.
Toutefois si le design et la signalétique ont un but commun, leurs formes d’action peuvent différer ou au contraire être conçues dans le même esprit. Ainsi leur efficacité repose sur un choix, soit un équilibre entre design et signalétique pour créer une harmonie ou au contraire une opposition pour créer un contraste.
admirable_design_cristiano-cora.jpg
1er cas : Design 100 %, pas de signalétique  : le Design intérieur du coiffeur Cristiano Cora à New York. Architecte Avi Oster, mobilier Ross Lovegrove. L’objectif : créer une harmonie entre l’architecture contemporaine et les besoins d’un salon de coiffure. Pas de pollution par une signalétique qui casserait les mouvements fluides de l’architecture

admirable_design_dessin.jpg
Source 13envues.canalblog.com 
2ème cas :100 % signalétique, cherchez le design ! Il a disparu chez la conceptrice
admirable_design_plv.jpg
Et il a aussi disparu dans le magasin

Alors un petit rappel des fondamentaux pour arriver à un juste équilibre « In medio stat virtus » disaient les Latins.
D’abord les trois composantes interactives de l’information dans le point de vente.
admirable_design_kakemono.jpg

Les trois composantes interactives de l’information dans le point de vente

Dans tous les cas le concept de la signalétique, (forme et couleurs du support, contenu du message) doit être cohérent dans les différents lieux pour constituer une dynamique visuelle continue. Idem pour la signalétique extérieure ou intérieure au point de vente.
Pour les pros, tout cela relève du truisme. Mais le tout est de le concrétiser.
L’exemple des kakémonos de Castorama montre que cela est possible, esthétique et harmonieux On observera ici un message conçu en fonction de la forme et des proportions du kakemono Il intègre et dynamise l’accroche commerciale dans un plan vertical esthétique et souple tranchant avec la rigueur de l’horizontalité des linéaires.

réflexions/actions pour accroître les synergies interprofessionnelles

1 Se pénétrer du concept du point de vente : Produit de grande consommation ? Moyen de gamme ? Premium ?

2 Définir la valeur relative de la signalétique et du design compte tenu du positionnement du concept

3 Travailler, en commun, la relation forme fond pour la signalétique, ce qui signifie que le designer ne doit pas se limiter à une maquette type qui serait ensuite complétée et/ou modifiée avec un texte conçu par le point de vente.

EN SAVOIR PLUS ?
Dernier ouvrage publié MERCHANDISING MANAGEMENT de Jacques Dioux
1er guide interactif pédagogique et opérationnel De Boeck 2013 701 pages ;
admirable_design_dioux.jpg
L’acheter ?
1ère trilogie distribution
Merchandising Management de Jacques Dioux et Le marketing de P.Baines, adaptation française et avant-propos de Jacques Dioux complètent la 1ère trilogie distribution réalisée en France, le 1er volet étant La distribution Pearson 2ème édition 2009 de Jacques Dioux avec Marc Dupuis

Qui est Jacques Dioux ?
*Jacques Dioux, HEC EMBA, est expert en distribution auprès de l’Académie des Sciences Commerciales, vice-président du Groupe professionnel HEC « Grande consommation », past-président du Comité des Experts Distribution Internationaux de l’AIDA (Bruxelles). Il a créé son entreprise de conseil et a collaboré avec plus de 300 distributeurs et fournisseurs en France, Belgique, Suisse, Canada et États-Unis. Il est également auteur d’ouvrages sur la distribution, le commerce et le merchandising.
Mais cette liste est loin d’être exhaustive…
admirable_design_mall.jpg