Quand le commerçant fait appel au design…

Une Chambre du Com­merce et de l’In­dus­trie qui reven­dique haut et fort le desi­gn ? ! Oui à Lyon. Sophie Billa nous parle dans cet article du résul­tat très posi­tif de la col­la­bo­ra­tion com­mer­çants-desi­gners. Certes, nous le savons depuis long­temps mais ici, des chiffres prouvent les résul­tats béné­fiques.
Le desi­gn dans la ville…

admirable_design_lyon_laban.jpg

Plus vendeur !

L’attractivité d’une ville se mesure notam­ment à son offre com­mer­ciale. Plus celle-ci est dyna­mique et variée, plus la ville donne envie. Envie aux consom­ma­teurs locaux, de pro­fi­ter d’une vie de quar­tier, mais aus­si aux tou­ristes de séjour­ner. Le com­merce de centre-ville est au coeur de cette pro­blé­ma­tique. Après avoir été délais­sé au pro­fit de la péri­phé­rie, un retour en force s’est amor­cé ces der­nières années, por­té par des ini­tia­tives diverses : pro­grammes de déve­lop­pe­ment, asso­cia­tions de com­mer­çants, mana­gers de centre-ville…
On assiste même à l’implantation de centres com­mer­ciaux urbains, qui redy­na­misent le tis­su com­mer­cial.

admirable_design_laban_lyon.jpg
L’appui d’un pro­fes­sion­nel de l’architecture s’avère pré­cieux pour don­ner une nou­velle
impul­sion aux com­merces et leur per­mettre d’accroître leur attrac­ti­vi­té, et donc leur chiffre
d’affaires. À Lyon, la col­la­bo­ra­tion entre com­mer­çants et architectes/designers a per­mis
à 75 % des com­mer­çants d’augmenter leur chiffre d’affaires ! Excellent résul­tat au vu de la conjonc­ture plu­tôt morose ces der­nières années.
admirable_design_sophie-billa.jpg
Pho­to de Sophie Billa)
Mieux, l’augmentation du chiffre d’affaires qui découle de ce tra­vail de col­la­bo­ra­tion est impor­tante : elle est de plus de 20 % pour 42 % des com­merces inter­ro­gés en année 1, de 10 à 20 % en années 2 et 3 (pour res­pec­ti­ve­ment 38 % et 44 % des com­mer­çants inter­ro­gés).
Ils peuvent trou­ver en leur architecte/designer un appui pré­cieux. Celui-ci peut en effet
inter­ve­nir très en amont, en gui­dant le com­mer­çant dans ses choix d’emplacement. Parce qu’il est le mieux pla­cé pour appré­hen­der le poten­tiel d’un local par rap­port au pro­jet du com­mer­çant, il sau­ra éga­le­ment chif­frer les tra­vaux

Les superbes pho­tos qui illus­trent cet article sont de Sébas­tien Laban. Visi­ter son site :
http://blog.sebastienlaban-photographe.com/photographe-lyon/