Ce qui nous attend…

Le futur est sous nos yeux dans les signaux faibles que décrypte Phi­lippe Cahen qui les inter­roge pour mieux com­prendre notre monde… d’aujourd’hui !
Le desi­gn en dépend bien entendu…
Phi­lippe Cahen, un fidèle rédac­teur d’Admirable Design…

admirable_design_usa-chine.jpgSignal faible 1 : la Chine, 1ère puis­sance mondiale
Depuis 1815, Water­loo, le monde a été domi­né par deux démo­cra­ties, la Grande-Bre­tagne puis les Etats-Unis (1872). Qu’une non-démo­cra­tie prenne le relai (en terme de pou­voir d’achat réel, source FMI) est en soi une inter­ro­ga­tion sur le modèle poli­tique mon­dial. C’est aus­si un pas de plus vers Le choc des civi­li­sa­tions de Samuel Hun­ting­ton, 1996. Sur ce plan poli­tique, nous ne sommes qu’au début d’un nou­veau monde.
admirable_design_bebe-2.jpg
Signal faible 2 : démo­gra­phie fran­çaise en berne
Depuis plu­sieurs mois, je prends un « malin » plai­sir de démon­trer, INSEE à l’appui, que la popu­la­tion fran­çaise va décroitre : baisse des nais­sances, hausse de la mor­ta­li­té, baisse de l’immigration. « Malin » pour 2 rai­sons : la pre­mière est que l’INSEE dans ses der­niers chiffres de fin décembre 2014 don­nait une France à 65.2 mil­lions d’habitants. Il s’agissait des chiffres de 2012, métro­pole et ultra-marin, loin d’une métro­pole comp­tée à 66 mil­lions. La deuxième est que les médias et les poli­tiques, pen­sée unique oblige, ne disent pas que la popu­la­tion de Grande-Bre­tagne va dépas­ser la France pour 2050 après l’avoir dépas­sée en PIB en 2014. En effet, il fau­drait alors expli­quer pour­quoi les ingé­nieurs et méde­cins syriens que les Ita­liens sauvent de car­gos aban­don­nés en mer veulent vivre en Grande-Bre­tagne et non en France.
admirable_design_no-cars.jpg
Signal faible 3 : le début de la fin de la voiture ?
Cha­cun sait que la voi­ture élec­trique ou l’autopartage ne résolvent ni les embou­teillages ni la pol­lu­tion des villes. Depuis 2013, les villes chi­noises limitent volon­tai­re­ment les nou­velles voi­tures en cir­cu­la­tion, soit par lote­rie, soit par enchères. Ce sont main­te­nant 8 villes avec Shenz­hen ‑15 mil­lions d’habitants – qui le pra­tiquent. D’ici 5 ans, il y a fort à parier que le sys­tème aura atteint ses limites. En 2020, la voi­ture per­son­nelle en ville sera un luxe. Le trans­port urbain de demain est à inven­ter, il sera cer­tai­ne­ment auto-conduit en site propre pour les der­niers hectomètres.

admirable_design_fermes-urbaines.jpg
Signal faible 4 : 2015, l’an 2 des fermes urbaines
Je suis convain­cu du déve­lop­pe­ment des fermes urbaines. Les pro­to­types ont à pré­sent quelques années et un appel d’offres est lan­cé sur Lyon. Le Japon est en passe de prendre le mar­ché. Pana­so­nic pro­duit ses pre­miers épi­nards à Kawa­goe, en ban­lieue de Tokyo. 8 récoltes annuelles contre 5 habi­tuel­le­ment. Toshi­ba va pro­duire des épi­nards, des blettes et du mizu­na (salade qui res­semble visuel­le­ment à de la roquette) à Yoko­su­ka dans un envi­ron­ne­ment com­pa­rable aux usines d’électroniques. Sharp teste les fraises à Dubaï. 2016, l’industrie de la ferme urbaine sera lancée.
admirable_design_hologram.jpg
Signal faible 5 : 2015 : l’an 2 des hologrammes.
En 2010, le Japon ima­gine la coupe du monde 2022 de foot en holo­gra­phie, la télé­con­fé­rence en holo­gra­phie gagne en pré­ci­sion. En 2011, chez Duane Reade, sorte de Mono­prix – un holo­gramme 2D échelle 1, accueille les visi­teurs. En 2014, l’hologramme Hat­sune Miku (née en 2007) est une chan­teuse vir­tuelle japo­naise de la socié­té Cryp­ton Future media, chante 100.000 chan­sons écrites par ses admi­ra­teurs et compte plus de 170.000 vidéos sur You­Tube. Elle donne ses propres concerts. 2015, l’industrie de l’hologramme est lancée.
admirable_design_kingdom-tower.jpg
Signal faible 6 : l’ascenseur horizonto-vertical…
Thys­sen­Krupp vient de créer pour tes­ter en 2016 un ascen­seur qui est aus­si hori­zon­seur. Le prin­cipe est de sup­pri­mer le câble de la cage d’ascenseur et d’autopropulser une cabine par induc­tion magné­tique. Fort de ce prin­cipe adop­té dans la future King­dom Tower de Jed­dah (1 km de haut) donc dans une tour haute et large, la cabine ira aus­si à l’horizontal soit pour joindre la des­ti­na­tion choi­sie soit pour cher­cher le voya­geur. Les cabines sont moins rapides mais il y a plus, l’attente est plus courte et la des­ti­na­tion atteinte plus rapi­de­ment. Et dans le fond, cela pré­fi­gure des trans­ports urbains de demain …