Quelques signaux qui font mal..ou du bien

Phi­lippe Cahen est bien connu de nos lec­teurs. Pros­pec­ti­viste pour les entre­prises il inter­prète les signaux faibles de notre Socié­té pour annon­cer ce qui risque de nous arri­ver. Le desi­gn dépend bien de la san­té de la Société…Et en ces moments il y a bien des rai­sons de croire à des chan­ge­ment voire des rup­tures, d’époque.
A méditer.

admirable_design_jeunes.jpg
Signal faible 1 : les erreurs de génération
Il n’y a rien de pire que d’être igno­ré. Croyez-vous que les socié­tés d’études font phy­si­que­ment des son­dages dans les ZUS et leurs quar­tiers péri­phé­riques où vit un fran­çais sur dix ? Autre point : le monde poli­tique fran­çais est domi­né par les plus de 60 ans. Mat­teo Ren­zi a 40 ans. Comme Aléxis Tsi­pras. Qui parle au nom des jeunes, comme les jeunes ? Dieu­don­né ? Der­nier point : les publi­ci­tés (presse, radio, télé), les maga­zines, ignorent les 10 à 20 % de Fran­çais noirs, beurs, asia­tiques … Cela fait des années que l’on parle de la non-repré­sen­ta­tion des nou­velles géné­ra­tions. C’est ain­si que 68 a pété !
admirable_design_uber.jpg
Signal faible 2 : les erreurs d’urbanisme
La France vit dans une logique inver­sée que j’appelle la logique du chauf­feur de taxi « moins je tra­vaille, plus j’augmente mes prix. Plus j’augmente mes prix, moins je tra­vaille. ». Et puis un jour arrivent les VTC Uber. Et l’on connait la suite. L’apartheid social déve­lop­pé depuis les années 70 – qui a coû­té des cen­taines de mil­liards d’€ – se pour­suit par l’immeuble apar­theid SRU. Comme si dépen­ser et res­pec­ter des normes était la seule solu­tion : on peut dépen­ser moins et mieux, et évi­ter des zones ou immeubles de non-droit. Avec une autre logique.

Signal faible 3 : les erreurs républicaines
La Répu­blique ! La Répu­blique ! Bien sûr la Répu­blique ! Mais il a fal­lu attendre 2007 pour que Ségo­lène Royal réha­bi­lite aux yeux de la moi­tié des Fran­çais l’hymne et le dra­peau natio­nal mis au ban de la nation depuis les années 70. La fier­té natio­nale a trop sou­vent été cap­tée par le Front du même nom. Le pes­si­misme fran­çais, le « France bashing », sont des leçons. La Répu­blique ne s’enseigne pas, elle se vit. Pas 30mn par semaine mais chaque jour, naturellement.
admirable_design_republique.jpg
Signal faible 4 : les erreurs d’exceptions
La France a de nom­breuses excep­tions comme l’« excep­tion cultu­relle ». Depuis un mois on parle quo­ti­dien­ne­ment de laï­ci­té. 66 mil­lions de Fran­çais don­ne­ront 66 mil­lions de défi­ni­tions et autant d’incompréhensions. La France est le seul pays laïc au monde ! Laï­ci­té, agnos­ti­cisme, athéisme, a‑religion, … S’intégrer, s’assimiler, se com­mu­nau­ta­ri­ser ? Que met-on der­rière ces mots dans le lan­gage usuel ? La langue fran­çaise appré­cie les nuances, c’est une richesse. Mais cette richesse est source de divi­sions. Un concept abou­ti il y a 110 ans après autant d’années de que­relles … est contes­té fina­le­ment parce que la Répu­blique elle-même est déstabilisée.

Signal faible 5 : les erreurs d’immigration
Une ville, un pays, sans immi­grant est une ville ou un pays sans espoir. Un migrant va néces­sai­re­ment vers l’espoir d’un tra­vail tem­po­raire ou d’une ins­tal­la­tion. La grande erreur fran­çaise est de croire depuis près de 60 ans que l’immigrant repart ou s’installe natu­rel­le­ment, et s’intègre. La France a peu d’immigrants (5,9 %). Mais d’une part de nom­breux natu­ra­li­sés n’ont pas acquis les prin­cipes d’une « inté­gra­tion » réus­sie, ne serait-ce que la pra­tique de la langue, et d’autre part la non­cha­lance fait que les ¾ des expul­sés res­tent en France. Natu­ra­li­sés, immi­grants, expul­sés vivent pour beau­coup dans la France ghet­toï­sée, des zones de non-droit. On y retrouve les assas­sins de ces tristes journées.
admirable_design_charlie-2.jpg
Signal faible 6 : en syn­thèse, il ne suf­fit pas de cas­ser le thermomètre …
Il ne suf­fit pas de cas­ser le ther­mo­mètre pour ne plus avoir de fièvre. Le ter­ro­risme isla­mique touche de trop nom­breux pays, démo­cra­tiques ou pas. Il faut le consi­dé­rer comme l’un des ther­mo­mètres d’un malaise social. Sur ce ther­mo­mètre, il y a urgence. De la « robot­lu­tion » en marche émerge d’autres ther­mo­mètres – comme la mon­tée du Front Natio­nal – qui ont en par­tie les mêmes causes, la prin­ci­pale étant l’ignorance des populations.

Signal faible 7 : démo­gra­phie fran­çaise n’est pas démo­cra­tie française
Je me réfère au signal faible 1 : igno­rer les « mino­ri­tés visibles » et les jeunes … L’INSEE (n°1532, jan­vier 2015) publie le « Bilan démo­gra­phique 2014 ». Le bilan démo­gra­phique, c’est les nais­sances moins les décès plus le solde migra­toire. Dans le long texte prin­ci­pal de ce docu­ment, on ignore l’immigration, on men­tionne juste le solde migra­toire dans un tableau. Auto­cen­sure ou acte déli­bé­ré ? En tous les cas, malaise.
admirable_design_demographie-mondiale.jpg
Signal faible 8 : démo­gra­phie UK 1 – démo­gra­phie France 0
Fin décembre 2014, l’INSEE publie les chiffres défi­ni­tifs de la popu­la­tion fran­çaise en 2012. Pas­sons sur la confu­sion émise dans les titres et non dans les textes par l’hexagone incluant l’ultramarin, un hexa­gone à l’allure de pieuvre. Mais ce qui appa­rait de toute évi­dence, c’est qu’avec une crois­sance de 0.5 % par an de 2007 à 2012 contre 0.8 % pour le Royaume –Uni sur la même période, en 2050, il y aura plus de bri­tan­niques que de fran­çais. La démo­gra­phie fran­çaise n’est plus un argu­ment d’avenir : pour­quoi ne pas le dire ?
admirable_design_chine-8.jpg
Signal faible 9 : Chine des cols blancs
Que la Chine soit deve­nue la pre­mière puis­sance mon­diale (en équi­valent de pou­voir d’achat) est une forme d’abstraction. Que la contri­bu­tion à la crois­sance des ser­vices dépasse en 2014 celle de l’industrie est plu­tôt une sur­prise. L’usine du monde, le col bleu du monde, est en passe de deve­nir le col blanc du monde. Avec un salaire horaire à +10 % l’an, la Chine perd de sa com­pé­ti­ti­vi­té même si elle fabrique plus de voi­tures que les Etats-Unis. La Chine, comme le Cam­bodge et le Viet­nam, reçoit moins d’investissements étran­gers (IDE) dans l’industrie. La Chine et Hong-Kong en reçoivent plus dans les ser­vices (source Cnu­ced). La banque, la finance, les ser­vices dans un sens géné­ral embauchent.
admirable_design_dacheng.jpg
Signal faible 10 : le plus grand cabi­net d’avocats au monde est chinois
En jan­vier, le cabi­net d’avocats Dacheng (se pro­nonce « da CHUNG »), le plus grand en Chine, s’est regrou­pé avec le cabi­net Den­tons (occi­den­tal) pour for­mer avec 6.500 avo­cats dans 50 pays le plus grand cabi­net au monde. En novembre c’est King&Wood (chi­nois), Mal­le­sons (aus­tra­lien) et SJ Ber­win (euro­péen) qui s’étaient regrou­pés. Les étran­gers (essen­tiel­le­ment occi­den­taux) inves­tissent en Chine et … les chi­nois inves­tissent à l’étranger, il faut bien que cha­cun com­prenne le droit de l’autre …

Signal faible 11 : chief talent offi­cer, CTO
Dans le cadre de RH&M, Laurent Choain (Mazars) a mis en avant une com­pé­tence répan­due aux Etats-Unis et peu connue en France : le CTO, chief talent offi­cer. Col­lègue du DRH, il est en charge de gérer les com­pé­tences en fonc­tion de futur de l’entreprise. Faire évo­luer les com­pé­tences internes, amé­lio­rer les com­pé­tences, recher­cher les com­pé­tences man­quantes, … On gagne du temps a faire pros­pé­rer le capi­tal humain de l’entreprise.
admirable_design_alpha_generation.jpg
Signal faible 12 : jouet et géné­ra­tion alpha
Lorsque le patron de Mat­tel, n°1 mon­dial du jouet jusque août 2014 (dépas­sé par Lego en sep­tembre), est limo­gé en jan­vier 2015, c’est parce qu’il n’avait pas vu venir l’importance de la géné­ra­tion Alpha. La géné­ra­tion Alpha a pris la suite de la géné­ra­tion Eras­mus ou Y. Née depuis 2000, elle gran­dit avec les smart­phones (depuis 2007) et les tablettes (depuis 2010). Pour faire court : la géné­ra­tion Alpha ne veut plus des pou­pées Bar­bie et ses parents l’ont bien compris.
Pour en savoir beau­coup plus voi­ci le site de Phi­lippe Cahen