Quel rôle pour les écoles de design ?

Chris­tian Guel­le­rin pré­sident de France Desi­gn Édu­ca­tion (et direc­teur de l’Ecole de Desi­gn de Nantes) achève de nous livrer sa vision du futur de nos métiers par ce troi­sième article consa­cré aux écoles de desi­gn et leur néces­saire adap­ta­tion aux évo­lu­tions de notre socié­té.
C’est notre futur qui est concer­né…
Vous avez raté les deux pré­cé­dents articles ? Vous pou­vez vous rat­tra­per ci-des­sous !

admirable_design_futur-3.jpg
image du site thestaffingstream.com

La responsabilité des écoles de design…

FORMER LES MANAGERS DE DEMAIN
Lire le pre­mier article
Lire le deuxième article
Par leur pra­tique, les desi­gners ont la mis­sion d’être les média­teurs entre les dis­ci­plines, en met­tant la créa­tion au coeur des pro­ces­sus, et en affir­mant la beau­té
comme l’objectif de nos expé­riences indi­vi­duelles comme col­lec­tives.
Les uni­ver­si­tés, les écoles d’ingénieurs et les écoles de com­merce ont for­mé
l’élite de la science, de la tech­no­lo­gie, du mar­ke­ting et de la finance.
Les écoles de desi­gn forment quant à elles les acteurs de la créa­tion et de
l’innovation, cen­trés sur les usages et les pra­tiques, en récon­ci­liant toutes
ces exi­gences. Les écoles de desi­gn ont la res­pon­sa­bi­li­té émi­nente de for­mer
les mana­gers du xxie siècle.
admirable_design_etudiants-3.jpg
DESIGN, MANAGEMENT, ENTREPRENEURIAT :
LE DESIGN MIX
Les écoles de desi­gn pro­posent depuis tou­jours un
ensei­gne­ment plu­ri­dis­ci­pli­naire — un desi­gn mix — éco­sys­tème où
recherche, for­ma­tion et acteurs socio-éco­no­miques s’articulent. Si les tech­niques
de repré­sen­ta­tion sont plus que jamais au coeur de leurs péda­go­gies,
enri­chies et méta­mor­pho­sées par le numé­rique, elles prennent tout
leur sens asso­ciées à des connais­sances éprou­vées dans le domaine des
sciences humaines, des sciences de la com­plexi­té, des pro­ces­sus déployés
au tra­vers d’une approche métho­do­lo­gique invo­quant créa­ti­vi­té, ges­tion
de pro­jet mais aus­si média­tion. Elles enseignent en effet le par­tage, celui
des idées qui, pour être par­ta­gées, doivent être bien com­mu­ni­quées. Elles
enseignent éga­le­ment l’entreprise dans ses enjeux tac­tiques (nou­veaux
pro­duits, nou­veaux ser­vices…) et stra­té­giques (quels nou­veaux métiers,
quelles nou­velles orga­ni­sa­tions, quel mana­ge­ment…), sai­sis et arti­cu­lés
dans une démarche cen­trée sur l’utilisateur. Au delà de la capa­ci­té à mana­ger
et à inno­ver, il s’agit enfin de don­ner aux étu­diants la capa­ci­té de
deve­nir entre­pre­neurs de leurs propres pro­jets. Avoir des idées n’est plus
suf­fi­sant, il convient de les mettre en oeuvre et de les tes­ter à l’épreuve
de la socié­té et des mar­chés. Les écoles de desi­gn sont appe­lées à deve­nir
des centres d’incubation de nou­veaux pro­jets pour un entre­pre­neu­riat plus
res­pon­sable et plus durable.

admirable_design_mooc.jpgUN ENSEIGNEMENT GÉNÉRALISÉ DU DESIGN
Il faut aus­si par­ta­ger l’esprit « desi­gn et inno­va­tion ». La trans­ver­sa­li­té avec les
autres éta­blis­se­ments d’enseignement supé­rieur est au centre des pro­blé­ma­tiques
de déve­lop­pe­ment des écoles de desi­gn, qui mul­ti­plient les par­te­na­riats
aca­dé­miques pour favo­ri­ser la mutua­li­sa­tion des connais­sances et
des pra­tiques. Ces démarches de tra­vail créa­tif en com­mun favo­risent par
ailleurs les réflexions voire la réin­ven­tion de l’enseignement : Mooc, classe
inver­sée, péda­go­gie par pro­jet, plu­ri­dis­ci­pli­na­ri­té, créa­ti­vi­té, réha­bi­li­ta­tion
du tra­vail de la main, autant de thé­ma­tiques aux­quelles le desi­gn contri­bue
par une approche inno­vante. La res­pon­sa­bi­li­té des écoles de desi­gn est
aus­si enga­gée dans la pro­mo­tion de la créa­tion et de l’innovation au sein
de l’Éducation Natio­nale, des classes pri­maires et secon­daires.

AUX ACTES !
Le monde change et les desi­gners s’engagent à y appor­ter du sens. Les
écoles sont conscientes de leur res­pon­sa­bi­li­té de for­mer les mana­gers de
demain dans un envi­ron­ne­ment social et éco­no­mique assis sur des para­digmes
qui évo­luent. Le desi­gn est un levier de déve­lop­pe­ment incon­tour­nable
pour des entre­prises et des socié­tés en pleine muta­tion, et qui ont
besoin d’innovation et de pro­jec­tion. Les écoles de desi­gn portent la double
pro­messe de for­mer des pro­fes­sion­nels de la socié­té de demain et des
membres res­pon­sables d’une huma­ni­té qu’il convient de pré­ser­ver, sinon
de sau­ver. Enfin, les écoles de desi­gn fran­çaises portent aus­si la res­pon­sa­bi­li­té
de dif­fu­ser la culture, l’esprit et le génie fran­çais en Europe et dans le
monde, comme à chaque grand bas­cu­le­ment de l’histoire. Au tra­vers d’un
« Desi­gn by France » affir­mé, nos écoles visent à la fois la sin­gu­la­ri­té et
l’universel, parce que l’éclosion des talents indi­vi­duels devient la condi­tion