De l’idée au faire… via le design

Christophe Chaptal de Chanteloup (CC&A. et Design fax) conseille les entreprises dans leur développement, aussi bien en matière de stratégie qu’en innovation. Vaste programme pour lequel il est parfaitement légitime avec son double parcours de designer et de directeur marketing. Et ses conseils sont toujours suivis d’applications opérationnelles. Il suffit de lire son dernier bouquin Le manifeste du faire, petit guide pour passer de l’idée au marché.
Nous sommes tous concernés !
Une recommandation de lecture d’Admirable Design…

admirable_design_christophe-chaptal-chanteloup.jpgCe petit bouquin facile à lire, aux multiples encadrés pratiques et résumés synthétiques, voit large et… court.
Tout y est dit avec concision.
On apprécie.

1- Le décor
Le premier chapitre est consacré à un balayage des systèmes économiques et à leur environnement — les écosystèmes —, des plus anciens jusqu’à ceux intégrant la notion d’économie collaborative. Tout cela en quelques pages claires.
Les étudiants vont aimer, mais pas seulement…
Sont évoqués des cas concrets comme Netflix, Tesla, Oracle qui illustrent parfaitement les points de vue de l’auteur. Brillant.
admirable_design_netflix.jpg
2- Action !
Où l’on apprend que dans le contexte de la dématérialisation, penser a remplacé l’action dans de nombreux domaines. Uber y est analysé en quelques lignes… suffisantes.

3- Economie et design…
Christophe Chaptal de Chanteloup (mais quand raccourcira-t-il son nom d’auteur ?) aborde dans ce chapitre le design. Voici quelques extraits :
“On a jamais autant parlé de design et ce n’est que justice…”
“Il en va du design comme d’autres disciplines : des qualitatifs vont et viennent, au gré des besoins et des modes : design management, design thinking, design doing… et maintenant le design making.”
On retrouve ici la verve de ses rubriques de Design fax, dont il est aussi le directeur de la publication.
admirable_design_tesla-2.jpg
Il suggère alors de scinder le domaine du design en 4 catégories :

 le design seul : que tout le monde connaît. On conçoit en tenant compte des contraintes habituelles.

 les spécialités du design  : produit, graphique, etc.

 le management du design : qui englobe tout ce dont a besoin un designer pour concevoir et représenter : logiciels, moyens divers, etc.

 tous les autres design + doing, thinking combinaisons globales qui associent le design à la stratégie et l’organisation.
Le point commun étant, pour l’auteur, d’apporter toujours plus de valeur (quelle qu’elle soit), qui ajoute avec justesse et humour : “on peut faire sans design, mais c’est mieux avec !”

Lisez ce petit livre à la couverture un peu pâle mais au contenu vif… et utile.

faire_ad.jpg

 105 pages

 Broché

 12 euros

 Fyp éditions

On le trouve partout et ici