Des nouvelles de demain…

Une rubrique de Phi­lippe Cahen, pros­pec­ti­viste pour les entreprises,est tou­jours pas­sion­nante. Dans cet article des nou­velles de demain, de la san­té, des jeunes à Palo Alto, du luxe fran­çais… De bonnes et moins bonnes nou­velles pour notre éco­no­mie tri­co­lore…

admirable_design_tommykaira_zz.jpgSignal faible 1 : une voi­ture sur mesure
Depuis 3 mois, après Las Vegas, Bar­ce­lone et Genève, on sait tout sur la voi­ture. Tout ou presque ! Avez-vous lu sur GLM et son Tom­my­kai­ra ZZ ? C’est un signal faible ! GLM ne vend que le cer­veau (VCU : Vehicle Control Unit) de la voi­ture (élec­trique, évi­dem­ment) et le châs­sis. Le reste est ache­té chez des équi­pe­men­tiers tra­di­tion­nels : bat­te­rie, groupe moteur, car­ros­se­rie, amé­na­ge­ment inté­rieur. Son idée est de vendre châs­sis et VCU à d’autres construc­teurs. L’Android de la voi­ture.

admirable_design_dumont-louison.jpgSignal faible 2 : 18 ans à San Fran­cis­co
Je ne sais pas si Loui­son Dumont réus­si­ra, mais son cas est sym­bo­lique de deux choses : le pre­mier c’est que l’économie numé­rique n’a pas de limite d’âge, ni vers les plus jeunes, ni vers les plus âgés. Si on refuse de l’admettre, autant évi­ter d’avoir à faire au numé­rique. Le deuxième est que l’économie numé­rique n’a pas de diplôme, elle a des com­pé­tences. C’est le poten­tiel d’une per­sonne qui compte, pas son diplôme. Je suis tou­jours effa­ré de ren­con­trer des baby-boo­mers (donc plus de 60 ans) qui me donnent leur diplôme pour énon­cer leur car­rière. Ah oui ! Loui­son Dumont crée une blo­ck­chain qui sim­pli­fie les démarches juri­diques.
admirable_design_recyclage-2.jpg
Signal faible 3 : COP21 et déchets
L’un des effets col­la­té­raux de la baisse du prix de l’énergie car­bone et du ralen­tis­se­ment éco­no­mique est la chute de l’économie des déchets. Les déchets recy­clés du plas­tique et de l’acier valent plus cher que les pro­duits neuf. Autant dire que l’économie cir­cu­laire ne tourne plus rond. Le para­doxe, est que la décrois­sance non mai­tri­sée est un recul du déve­lop­pe­ment durable.

admirable_design_sante-2.jpgSignal faible 4 : e‑santé, une occa­sion man­quée
La France est l’une des grandes puis­sances de la méde­cine dans le monde, elle était l’une des grandes puis­sances de la phar­ma­cie mon­diale. Sur le pre­mier point, il est évident que le pas est man­qué. La e‑santé se crée aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Japon, en Corée du Sud. La France est der­rière. Elle reste au niveau de tests … et d’échec comme le dos­sier médi­cal per­son­nel. Il y a eu un manque évident de sou­tien poli­tique à l’innovation en san­té selon un rap­port. Et puis la e‑santé demande l’ouverture des don­nées, et là, prin­cipe de pré­cau­tion oblige, tout s’arrête.
Heu­reu­se­ment, il y a ponc­tuel­le­ment des suc­cès encou­ra­geant comme l’impression de tis­sus humain en 3D par Poie­tis.
admirable_design_biologie.jpg
Signal faible 5 : la consom­ma­tion des Fran­çais
Ce qui se lit dans la pyra­mide des âges se constate au fond du panier : une France qui vieillit mange moins. Et une France qui vieillit s’enrichit par uni­té de consom­ma­tion donc mange moins et mieux. Le temps consa­cré aux achats devient essen­tiel : on le sait depuis 15 ans avec l’apparition des hard-dis­count. L’étude Kan­tar a confir­mé tout cela. Reste que le décla­ra­tif pour le bio, le local, le Fran­çais, … est loin des achats. Mais les inten­tions se trans­forment en actes. Dou­ce­ment.
admirable_design_ritz.jpg
Signal faible 6 : la France, Paris et le luxe
Paris est la capi­tale du luxe et la France est syno­nyme de luxe. D’ailleurs, les hôtels de luxe se sont mul­ti­pliés ces der­nières années. Les atten­tats ont influen­cé cette clien­tèle. Le voyage Hidal­go-Pécresse au Japon en est un signal fort car les hôtels sont moins pleins de japo­nais. Et le luxe étran­ger n’achète plus d’immobilier à Paris, 8 % des tran­sac­tions à Paris contre 20 % à Londres. Il y a des rai­sons fis­cales, des rai­sons d’image de la France et des rai­sons de stan­dards inter­na­tio­naux du luxe. La France décroche dans le luxe.

Pour en savoir beau­coup plus voi­ci Le site de Phi­lippe Cahen