ABC de la beauté : beauté et charme de l’homme…

Lais­sons le bio­phy­si­cien ingé­nieur de la beau­té Jean-Pierre Fores­tier déco­der ce sujet avec l’aide de son élève Euphro­sine. Où résident la beau­té et le charme de l’homme ? On y appren­dra le rôle de la symé­trie et des asy­mé­tries du visage ; le desi­gn de visage, quoi. Pro­fes­seur, vous avez la parole…

admirable_design_matt-pokora.jpg
Matt Poko­ra. Sa boucle d’oreille lui per­met­tra-t-il de séduire une future Madame Poko­ra et de fon­der une famille, ce dont il rêvait en 2012 (Pho­to Zim­bio).

- Et les hommes, Pro­fes­seur ?
– Sou­viens-toi de mon cours sur les boucles d’oreilles, … pas celles les pirates !
– Des hommes qui portent une petite boucle d’oreille. Vous aviez par­lé de coquet­te­rie et d’asymétrie, Pro­fes­seur.
– Exac­te­ment, Euphro­sine, à cet homme trop symé­trique, trop « belle gueule » comme disait ma grand-mère, trop fade diraient d’autres, la petite touche d’asymétrie de cette petite boucle d’oreille apporte un cer­tain charme.
– Le charme ! Je veux bien, mais à quoi sert ce charme ? Je suis cer­taine, Pro­fes­seur, que vous avez une réponse scien­ti­fique.
– Une hypo­thèse tout au plus. Il faut d’abord savoir à quoi sert la symé­trie.
– En effet !
– Depuis que la repro­duc­tion sexuée est appa­rue, il y a envi­ron un mil­liard d’années, le choix d’une par­te­naire repro­duc­tif est la déci­sion la plus impor­tante de la vie d’un indi­vi­du. Cer­tains, des végé­taux, s’en remettent au hasard d’une abeille buti­neuse, mais les Romains ne pro­cé­daient pas autre­ment pen­dant leurs Luper­cales.
– Avec des abeilles ?admirable_design_beate-2.jpg

- Non, mais par un tirage au sort pour for­mer les couples, et qui avait lieu au moment de notre Saint Valen­tin. Mais nous nous éloi­gnons. Notre cer­veau a déve­lop­pé un sys­tème d’une extra­or­di­naire puis­sance pour opti­mi­ser le choix d’un par­te­naire.
– Plus puis­sant que le Big Data de Mee­tic ?
admirable_design-homme.jpg
Pho­to Coif­fure Jean-Louis David

- Sans com­mune mesure ! Mais sur­tout, notre cer­veau nous per­met d’apprécier les moindres asy­mé­tries avec une très grande pré­ci­sion.
– … ?
– Si la symé­trie est si impor­tante, c’est qu’elle tra­duit de bonnes qua­li­tés géné­tiques, la résis­tance aux mala­dies, aux para­sites…
– Pas très sexy, tout cela, Pro­fes­seur !
– La symé­trie est le socle, mais les hommes et les femmes ont aus­si besoin d’un peu de fan­tai­sie, celle que tra­duit le charme…
– Vous vou­lez dire, Pro­fes­seur, que le charme per­met de dépas­ser le socle de riches bijoux.
– Oui, par exemple, et de ce dépas­se­ment, le couple et sur­tout sa des­cen­dance en tire­ra pro­fit de ce « charme » pour conqué­rir de nou­veaux espaces, ter­restres, mer­can­tiles, cultu­rels….
– À tra­vers la beau­té de son par­te­naire, l’être humain se pro­jette vers la réus­site de ses enfants.
– Par­faite conclu­sion, Euphro­sine. Et plus loin que ses enfants, l’être humain bio­lo­gique se pro­jette vers sa des­cen­dance, sa lignée, sa gens comme disaient les Romains.
– Encore les Romains ! Et Jane Fon­da ?
– Ce sera pour une pro­chaine fois. Jane nous per­met­tra de décou­vrir de nou­velles forces por­tées par la symé­trie.admirable_design-relax-homme.jpg