Quand Marlboro nous apprend à ne plus fumer…

Comment réagir face à des millions de fumeurs qui abandonnent la cigarette ou vapotent à tout va quand on s’appelle Philip Morris ? La parade s’appelle Iqos découverte au Japon, un des premiers marchés testés, il y a près d’un an. La marque sera lancée en France fin 2017, nous l’avons essayée.

Le point de vente au Japon: sobre, ambiance de laboratoire, logo bleu ciel, typo “naturelle”, avec une idée de feuille (de tabac ?) dans le “Q”. Bien.

L’appareil : design parfait, toucher sensuel et doux, un peu plus grand qu’un paquet de cigarette.

Quand vous l’ouvrez , avec la même gestuelle qu’un briquet (malin), vous trouvez une sorte de fume cigarette de la taille d’une cigarette et de la même couleur (malin bis).

Vous prenez votre étui de “mini-cigarettes” au format d’un étui de cigarette classique (malin ter).


Vous mettez alors une de ces mini cigarettes contenant un peu de tabac dans le “porte cigarette”.

 

 

 

 

 

 
Remettre le tout dans le petit appareil en forme de grand briquet. Celui-ci va chauffer la mini-cigarette pendant 2 à 3 minutes ce qui réduit la fréquence de consommation du tabac (malin encore).

Vous aspirez normalement comme tout fumeur. Une vapeur d’eau créé l’illusion du tabac (il est chauffé !). Vous fumez et pourtant la partie qui va dans la bouche reste vierge de toute nicotine et autres produits nocifs, alors que la partie extérieure est en partie brûlée !

Vous avez eu les sensations du tabac sans en avaler et inhaler les substances cancérigènes…

Des amis japonais s’y sont mis et ceux qui persistent au moins deux semaines continuent et ne peuvent plus revenir à la cigarette classique qui leur laisse une goût insupportable dans la bouche ! D’après eux un tiers seulement décrochent ou vont de temps à autre au tabac. Merci Philip Morris de vous préoccuper de notre santé.  Mais pourquoi seulement maintenant ?
Gérard Caron