Iqos, la machine à fumer de Marlboro

Com­ment réagir face à des mil­lions de fumeurs qui aban­donnent la ciga­rette ou vapotent à tout va quand on s’appelle Phi­lip Mor­ris ? La parade s’appelle Iqos décou­verte au Japon, un des pre­miers mar­chés tes­tés, il y a près d’un an. La marque sera lan­cée en France fin 2017, nous l’a­vons essayée.

Le point de vente au Japon : sobre, ambiance de labo­ra­toire, logo bleu ciel, typo « natu­relle », avec une idée de feuille (de tabac ?) dans le « Q ». Bien.

L’ap­pa­reil : desi­gn par­fait, tou­cher sen­suel et doux, un peu plus grand qu’un paquet de ciga­rette.

Quand vous l’ouvrez , avec la même ges­tuelle qu’un bri­quet (malin), vous trou­vez une sorte de fume ciga­rette de la taille d’une ciga­rette et de la même cou­leur (malin bis).

 

 

Vous pre­nez votre étui de « mini-ciga­rettes » au for­mat d’un étui de ciga­rette clas­sique (malin ter).

 

 

 

 

 

 

Vous met­tez alors une de ces mini ciga­rettes conte­nant un peu de tabac dans le « porte ciga­rette ».

 

 

 

 
Remettre le tout dans le petit appa­reil en forme de grand bri­quet. Celui-ci va chauf­fer la mini-ciga­rette pen­dant 2 à 3 minutes ce qui réduit la fré­quence de consom­ma­tion du tabac (malin encore).

Vous aspi­rez nor­ma­le­ment comme tout fumeur. Une vapeur d’eau créé l’illusion du tabac (il est chauf­fé !). Vous fumez et pour­tant la par­tie qui va dans la bouche reste vierge de toute nico­tine et autres pro­duits nocifs, alors que la par­tie exté­rieure est en par­tie brû­lée !

Vous avez eu les sen­sa­tions du tabac sans en ava­ler et inha­ler les sub­stances can­cé­ri­gènes…

Des amis japo­nais s’y sont mis et ceux qui per­sistent au moins deux semaines conti­nuent et ne peuvent plus reve­nir à la ciga­rette clas­sique qui leur laisse une goût insup­por­table dans la bouche ! D’après eux un tiers seule­ment décrochent ou vont de temps à autre au tabac. Mer­ci Phi­lip Mor­ris de vous pré­oc­cu­per de notre san­té.  Mais pour­quoi seule­ment main­te­nant ?
Gérard Caron