Article publié le 3 janvier 2005 dans Marques AddThis Social Bookmark Button

Apple : tout pigé !

L’incroyable succès de l’ouverture d’un Apple Store à Londre est révélateur d’un phénomène d’image unique dans le monde de l’informatique. Cohue, attente dans le froid, esprit de tribu, style et esthétique impeccables, tout y était. Le bonheur des visiteurs en plus. Imaginerait-t-on cela pour des marques infiniment plus puissantes, comme Dell ou Ibm ?
Et s’ils avaient tout compris chez Apple ?
Ou, comment expliquer cette magie pour une pomme qui ne représente que 4% d’un marché où tout le monde se bat à coup de puissance technologique, de prix, de matraquage ? Cela mérite d’être regardé de plus près.
A cette occasion, Admirable Design a demandé à Gérard Caron de chausser ses lunettes de sociologue du design...

Derrière l’histoire d’Apple, il y a avant tout une vision intelligente et construite qui se rapporte à un imaginaire cohérent ; libre aux gens d’y adhérer ou non. On peut y entrer et en sortir selon l’actualité de sa propre vie.
Il en est de même de marques comme Nike, Ikea, Ferrari, Sony (à une époque), ...
Que l’on me comprenne bien je n’associe pas cela à la notion des "styles de vie", qui me semble être un concept dépassé, des années d’avant le boom de l’internet. Mais bien d’une prise en compte des notions nouvelles du comportement autonome et "multiplié" de l’homme citoyen et consommateur contemporain.
Dans ce nouveau territoire, le design est totalement partie prenante, voire la pierre angulaire... mais pas seulement.

Les succès des plus belles marques du monde se caractérisent par des clés incontournables qui construisent une grille de lecture éclairante. Apple utilise ces clés avec exigence et parti pris forts. Regardons-les une à une.

Un code génétique :
Apple a l’art de rappeler ici ou là, la légende de ses débuts, ses apports à l’informatique. Et comme, un des fondateurs revenus aux commandes, Steve Jobs, est à l’origine du renouveau de la marque ; dans ce cas, l’origine s’associe au futur en un mélange détonnant. Bien joué.

Un savoir-faire particulier :
La volonté affichée de créer des interfaces conviviaux avec un public non initié (même si, en réalité...) lui a valu une image de technologie humaine. Astucieux. Apple s’est fidélisé les marchés du design, de la musique, des médias, de l’éducation. "Créa-intellect", des gens qui s’attachent à ne pas faire partie de la masse Microsoft-Pc, au détriment parfois de certaines fonctions et compatibilités. Mais être Apple, se paie aussi, même si je ne parle pas ici d’euros. Encore que...

Des signes distinctifs :
Ici est la clé du design ! Et là, Apple fait très fort. Un design parfait, merci Jonathan Ive, qui ne se contente pas d’être apparent. Les possesseurs de Mac sont toujours étonnés de constater la qualité et le soin apportés aux détails- même à l’intérieur des bécanes-, à l’emballage, aux corners de vente, aux magasins. Unité de ton. Comment s’étonner qu’il ait séduit le monde de la création et des arts ? Ce n’est pas qu’une question de logiciels...

Un langage spécifique :
Une pub Apple se reconnaît immédiatement, à tel point qu’il n’est pas nécessaire de matraquer avec un logo et une marque omniprésents. Le décalage et l’humour en plus font partie du scénario. Pas de grosses typos, pas de langage beauf.
Ajoutez une pointe de snobisme et secouez. Un peu bobo tout cela... Bien, pour un nain aux grands pieds !

Un marché porteur :
Une clé vitale ! Apple a su préserver sa différence en jouant le haut de gamme dans les pc et en privilégiant certaines cibles. Quand cela devient trop difficile et que l’horizon se bouche, un virage vers le son et apparaît le génial Ipod avec tous les services originaux autour. Pari risqué, pari gagné, ouf !
"T’a ton Ipod, mon grand ?"
Moi, je n’ai que le Mini argent, à chacun son niveau. J’ai raté le U2 !!

Proximité de vente :
Apple a failli mourir d’un manque de présence dans les points de vente. Apple store sur internet, des corners spécifiques et des magasins à la marque, ont changé la donne. Mais il était temps...
Le tout à l’image de la marque, le blanc étant le fil rouge !!
Apple à la Fnac, passe encore, mais chez Darty cela fait un peu tache, non ?

Un management éclairé :
La volonté de vaincre, la vision courageuse de Steve Jobs, ses erreurs vite corrigées, la liberté donnée aux designers, un sens du marché aigu, tout cela Apple l’a retrouvé. C’est du marketing, rien de plus.
Oui, mais du marketing anticipateur, là est la différence. Un redoutable businessman ce Steve. N’oublions pas qu’il est, par ailleurs, le propriétaire de Pixar !

Le charisme :
C’est la dernière clé. Certaines marques l’ont, d’autres non. Ce n’est pas une question de puissance. Il vous est accordé ou pas. Invisible magie liée à la rencontre d’un homme pionner, d’une technique et d’un sens de la communication inné. Tout cela a "marqué les grandes marques". Apple, là aussi, a bien corrigé le tir et engrange des points.
Il y a ceux qui sont pc, les pragmatiques, les fonctionnels (les plus nombreux) et ceux qui sont Apple. Les quelques autres.
C’est grave docteur ? Non, mais une fois que l’on a croqué dans cette foutue pomme...

Autres articles

Marques

La rubrique du design de marque, de l’identité visuelle, des logotypes. Avec les réflexions sur le vaste sujet du territoire de marque...

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Steve Jobs

Un patron, cofondateur d’Apple, qui a compris le rôle du design dans l’identité de sa marque. Évident ? Oui, mais si peu courant... Démonstration brillante et gonflée du design en tant que moyen d’expression de l’entreprise.

Le bêtisier du design

Dans une buanderie de Rome

"Mesdames, laissez vos vêtements ici et passez l’après-midi à avoir du bon temps."