Article publié le 26 décembre 2005 dans Marques AddThis Social Bookmark Button

Créer un nom de marque ?

Cyril Gaillard de la société Benefik, spécialisée dans la création et la stratégie des marques, livre à Admirable design ses réflexions sur la difficulté grandissante de trouver la marque idéale qui réponde à tous les critères juridiques comme créatifs !
Car le design commence toujours par une marque...

Avoir le droit d’être créatif

La recherche de noms de marque est chaque année, toujours plus, soumise à la contrainte juridique. Si bien entendu trouver un nom efficace qui parle à l’imaginaire des personnes est une chose assez simple, trouver un nom libre de droit est une autre paire de manche. Ce n’est pas nouveau mais certaines décisions de justice récentes, augurent d’une grande prudence en la matière. Et dans un monde où le risque est un gros mot, la prudence coûte chère.
Iziconso, comme sa se prononce !
Il est possible néanmoins de contourner l’obstacle. Mais tous les domaines ne s’y prêtent pas de la même manière. Il faut alors déplacer un champ sémantique habituellement exploité dans un certain univers pour le coller à un autre.
Cela peut être très pertinent dans l’univers bancaire par exemple, où la virtualité des placements financiers permet ce genre de choses. La BNP et la Caisse d’Epargne ont pris ce risque qui n’est plus d’ordre juridique puisque les noms proposés ne posaient sans doute aucun problème, mais plutôt un pari de communication, pari qui ne peut se révéler efficace sans une approche globale en terme d’image et de positionnement.
Citons pour exemple, des marques aussi inhabituelles dans le monde de la finance telles que Weezbee, Paso doble et Sonky pour Bnp Paribas ! La Caisse d’Epargne n’est pas en reste avec Al Dente, Iziconso et Rose Kiwi...

Le droit ? Le droit d’être créatif quand même...
Pour tous les autres cas de figure, notre métier de créatif trouve dans le juriste, un bouclier fidèle. Beaucoup pourtant sous estime encore cette évidence que toutes les agences de créations de noms connaissent. Elevé le coût d’une recherche de noms ? Pas assez d’après moi. Le nom est à ce point essentiel qu’il semble presque accessoire, anodin et pour tout dire banal de lui accorder autant d’intérêt.
Parce que les noms sont des images, la magie d’un simple assemblage de lettres influencera pourtant les designers qui appuieront ou au contraire orienteront d’une autre manière, le sens qu’il contient.
Chez Bénéfik le credo tient tout entier dans la signature "les noms sont des images », invitation à collaborer directement avec les designers pour réaliser « d’admirables designs »,ensemble.
Avoir le droit d’être créatifs... malgré le droit, c’est possible !

JPEG - 16.6 ko
Document Bnp Paribas
Autres articles

Marques

La rubrique du design de marque, de l’identité visuelle, des logotypes. Avec les réflexions sur le vaste sujet du territoire de marque...

Auteur de L'article

Cyril Gaillard

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Adrien Gardère

Parce qu’il est le père de la lampe Melampo, entre autres créations, un succès auquel ni lui, ni son éditeur Artemide ne s’attendaient... Aime mélanger design et muséographie.

Le bêtisier du design

Extrême logo

Le FN a utilisé lors des élections régionales 2004 en Île-de-France, l’ancien logo "fleur" de la région et le détourne pour y faire pousser la flamme du parti !