Article publié le 25 juillet 2005 dans Design d’intérieur AddThis Social Bookmark Button

Foude : la gastronomie technologique !

Un concept de restauration bourré d’innovations, c’est plutôt rare ! Là vous allez être servis ! Puisque votre plateau va arriver automatiquement sur votre table...
C’est beau le futur quand c’est maintenant.
Et de qui est la conception et le design ? Mais de l’agence de design Mano, qui lance elle-mêm ce concept !
De l’idée à la commercialisation, une attitude qui titille de plus en pls les designers. Faut dire qu’avec des précédents comme Sir Conrad...

JPEG - 23 ko
Manger à la table d’ôte ou isolé ?


Codes barres et salade de fruits...

Le concept est la gastronomie à petits prix, ou plus précisemment la bonne bouffe rapidos et cheap ! Car, a regarder le style joyeux et ludique, rien n’inspire la gastronomie !! Aucune référence à la tradition ou au savoir-faire cuisinier n’est visible.
Exit donc, toute idée de gastronomie, mais pourquoi pas ?

JPEG - 17.3 ko
Les détails travaillés : ici le dossier de presse.

Des pinces automatisées pour serveur à table !
En revanche, reconnaissons que ce concept est résolument innovant. En particulier, par ce qui est appelé ici, le convoyeur :
_“Chez Foude, la prise de commande s’effectue au comptoir. Les hôtesses remettent le ticket de caisse et invitent les clients à s’installer à la table de leur choix. Pour obtenir la commande, il suffit d’insérer le code barre dans le lecteur situé en bout de table.

JPEG - 14.2 ko
Humour toujours...

Une reconnaissance du code barre a lieu entre le ticket et le sticker du plateau comportant le même code : le plateau sait donc à quelle table il est appelé. Suit alors un parcours derrière les parois du restaurant pour que les pinces automatisées déposent le plateau directement à la table correspondante."

JPEG - 19.2 ko
Une signalétique ludique et tonique

Une ambiance en rupture avec les codes classiques.
L’agence de design Mano, du Mans, s’appuie sur une cible b’innovateur qui font du repas un moment de santé, de saveurs et de détente. Tout en économisant le temps et le budget ! Sous cet angle, la conception très futur-rétro devarit faire mouche.
L’attraction due aux innovations technologiques devraient être aussi un puissant ressort de curiosité. Mais pas seulement, car les détails généralement négligés, sont ici traités avec intelligence :

JPEG - 18.6 ko
On s’isole comme du temps du Drugstore Publicis

les soupes, quelques salades et desserts sont présents dans des bols à double paroi pour éviter de se brûler avec les plats chauds.
Sur chaque bol est collé un sticker indiquant le nom du plat et son contenu.
Les couverts ont tous une forme très allongée et étirée en blanc translucide légèrement granuleux. Fourchette, couteau, petite cuillère, grande cuillère et kit : à chaque plat un accessoire précis.

JPEG - 13.2 ko
Des écuelles revisitées 21ème siècle...

Quelques plats, dont les menus enfant, sont équipés de ces kits qu’il faut casser pour obtenir plusieurs accessoires : grande pince, petite pince, pics. Le but : manger différemment son plat, découvrir de nouvelles sensations, manger en s’amusant et découvrir son plat et les aliments avec un œil différent.
Plusieurs ambiances ont ainsi été créées : des œufs intimes pour 4 personnes, des tables en bois extrudées du mur pour 6 personnes, des ensembles de tables oranges pour 2 personnes.

Ca vous donne envie de manger tout cela ? Sachez que le premier restaurant est au Mans, dans la ville de l’agence. En attendant de trouver Foude ailleurs...

JPEG - 13.2 ko
Le design jusqu’à la pointe des fourchettes !
Autres articles

Auteur de L'article

Gérard Caron

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Patrick Le Quément

Longtemps une référence dans le design automobile, de Renault en particulier. Le monde entier le respecte. Avec humilité il apporte la révolution partout où il passe et a formé des centaines de jeunes professionnels.
Le Quément, créateur de créateurs… Aujourd’hui il se consacre avec le même succès au monde du bateau.

Le bêtisier du design

Abreuvoir...

Quand on traite le consommateur avec des packagings et des produits de cette nature, on regrette de ne pas être chien ou chat. Eux sont bien considérés ...