Article publié le 30 mai 2011 dans Packaging AddThis Social Bookmark Button

Les 10 commandements du design pack # 1 : simplifier

Heureux amis d’Admirable, Lars Wallentin maître es-packagaging design, vous livre ses 10 secrets pour un pack performant, dans un langage clair et vivant.
Admirable Design vous livrera un commandement par article mensuellement.

Histoire de savourer son plaisir et de bien comprendre la pensée du maître.

Mais les "10 commandements de Lars" vous sont donnés aujourd’hui...

Les détails eux suivront au fil des mois.

Surprise or you will not be seen !

On a souvent dit que si le design d’emballage était un sport, il serait le décathlon. C’est une bonne métaphore car un bon designer d’emballage se doit de connaître plusieurs domaines : le matériau, la technologie, la marque, la typographie, l’écologie, le design industriel, le graphisme, le texte, la mise en page, etc.

On pourrait également édicter les « 10 commandements du design d’emballage » afin de définir les règles d’or d’un design d’emballage alimentaire réussi.

Cet article et les 9 suivants, seront donc organisés autour des 10 commandements suivants :

1. Tu simplifieras pour plus d’impact

2. Tu communiqueras et convaincras et ne feras pas qu’informer

3. Tu feras un emballage le plus appétissant possible

4. Tu seras écologique

5. Tu veilleras à ce que l’emballage soit facile à ouvrir et à refermer si nécessaire

6. Tu rendras le Service Panel (le dos de l’emballage) intéressant

7. Tu donneras une raison d’acheter (RTB) ou un argument publicitaire unique (USP)

8. Tu exagèreras un peu pour attirer l’attention du consommateur

9. Tu utiliseras le suremballage comme support publicitaire

10. Tu seras partie d’un tout, c’est-à-dire l’idée ou le concept du produit.

Aucune de ces règles n’est facile à atteindre, mais c’est le premier commandement qui est le plus difficile. En effet, il s’agit d’une part de concevoir un emballage le mieux adapté et le plus joli possible, et d’autre part de mettre en place un travail d’équipe entre le client et le designer en veillant à limiter tous les messages inutiles.

1. TU SIMPLIFIERAS

Les mots clés pour qu’un emballage se remarque parmi des centaines d’articles en magasin sont SIMPLIFIER, AMPLIFIER et REPETER ! Le cerveau ne pouvant généralement pas enregistrer plus de trois messages à la fois, le rôle du designer est d’optimiser ces messages par ordre d’importance. Vous ne pouvez rien amplifier sans réduire et simplifier ce qui se trouve autour.

La principale difficulté est d’arriver à convaincre le client. Il s’agit d’un travail beaucoup plus difficile que de concevoir la communication car il faut faire preuve de psychologie, de persuasion et d’explication, ce qui prend beaucoup de temps.

De plus, il faut déterminer lequel des cinq sens est à stimuler afin de donner envie d’acheter le produit. S’agit-il du toucher (la forme), de la vue (couleurs, texte ou graphisme), ou même de l’ouïe, de l’odorat et du goût ? Le plus souvent, il s’agit d’une image ou d’une forme particulière. Pour les briques de boisson, qui se ressemblent toutes plus ou moins, il s’agit soit de

la marque

• l’illustration, ou

• le motif d’achat (RTB / USP).

Mais il reste toujours la question : dans quel ordre ?

Nous savons que nos yeux (notre esprit) réagissent d’abord aux couleurs : il faut donc choisir des couleurs adéquates, c’est-à-dire suffisamment contrastées et lumineuses.

Dans le secteur des aliments et des boissons, la notion de fraîcheur est un élément important qui peut se rendre par des gouttelettes, une action ou des couleurs appétissantes.

Cela exclut l’éclairage en contre-jour et une photographie trop chargée. Il faut donc retenir le conseil suivant : « Si vous souhaitez que votre message principal soit vu (lu, compris et mémorisé), ne le parasitez pas avec d’autres éléments ! » Léonard de Vinci disait à juste titre : « La simplicité est la sophistication suprême ».

Le site de Lars

Autres articles

Packaging

Le cœur du design graphique. Le packaging a ses pays de prédilection, ses maîtres, ses règles et même son histoire.

Auteur de L'article

Lars Wallentin

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Karim Rashid

Parce que la longue histoire de son Égypte natale ne l’a pas empêché de devenir un des plus brillants designers de mobilier contemporain. Jeux de matières, de transparences et de couleurs. Une fête !

Le bêtisier du design

Ça n’en est pas !

Un beau packaging français qui présente une purée de marrons. Appétissant ? À vous de juger...