Article publié le 3 octobre 2011 dans Packaging AddThis Social Bookmark Button

Les 10 commandements du design pack # 5 : facile d’usage...

Lars Wallentin, maître es-packaging reconnu, délivre aux amis d’Admirable Design les dix commandements d’un design de pack performant donc réussi.

Un vrai trésor basé sur son expérience mondiale unique.

Profitez de ce cadeau. Aujourd’hui c’est le cinquième commandement, quand il s’agit d’ouvrir et de refermer le pack sans devoir s’énerver !

_

5. TU VEILLERAS À CE QUE L’EMBALLAGE SOIT FACILE À OUVRIR

… et à refermer si nécessaire. N’oubliez jamais qu’un avantage émotionnel provoque
l’achat et qu’un avantage fonctionnel provoque le rachat.

Il a été dit et redit que les emballages sont souvent trop difficiles à ouvrir, surtout pour les personnes âgées, les personnes souffrant de rhumatismes ou ceux qui ont simplement peu de force dans les mains.

Avant d’être trop négatif, il faut clairement distinguer les emballages qui se doivent, pour une raison ou une autre, d’être difficiles à ouvrir (inviolables, sécurité enfant, etc.) et les emballages standards comme les briques de boisson.

Si un emballage est difficile à ouvrir pour les raisons invoquées ci-dessus, il faut mentionner clairement les instructions pour l’ouvrir.

Il faut utiliser ce que l’on nomme l’ « information design », c’est-à-dire des symboles, des mots simples, etc.

Il s’agit de combiner un texte court avec une illustration parlante, dans le même esprit qu’un dessinateur de bande dessinée.

Le site de Lars

Autres articles

Auteur de L'article

Lars Wallentin

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Karim Rashid

Parce que la longue histoire de son Égypte natale ne l’a pas empêché de devenir un des plus brillants designers de mobilier contemporain. Jeux de matières, de transparences et de couleurs. Une fête !

Le bêtisier du design

Ça n’en est pas !

Un beau packaging français qui présente une purée de marrons. Appétissant ? À vous de juger...