Article publié le 16 juillet 2012 dans Marques AddThis Social Bookmark Button

Les codes produits en Chine (article 2)...

Euphrasie Villalard poursuit son décodage des habitudes chinoises, en matière de consommation. Quelques images et réflexions prises sur le vif dans un hypermarché local à Guangzhou.

Ou un bout de la grande Chine vue par une consommatrice occidentale !
Intéressant...


whisky au scorpion ou l’inverse...)

Pas de bol pour les céréales !

Il est aussi dur de trouver des céréales dans un supermarché cantonnais que de les faire acheter aux
habitants ! Nestlé tente pourtant d’en relever le défi en exportant les céréales destinés aux enfants.

JPEG - 63.9 ko

But : faire gouter, vendre et dans l’idéal a long terme fidéliser la « clientèle de demain » aux produits
européens. Cependant, Pico (mascotte de Chocapic) , n’a pas répandu son enthousiasme : les
échantillons testés par les Chinois a l’entrée du magasin n’avaient pas grand succès...

Cela peut s’expliquer tant au niveau du produit lui-même que par la culture locale.

Petit format de 250g pour un prix encore élevé contenu du pouvoir d’achat, absence de jouet, les
céréales s’accompagnent généralement de lait (figurant sur le packaging) déjà rare à la vente et mal
toléré par la population. L’utilisation de la cuillère est recommandée (montrée sur le pack) pour une
population fortement attachée aux baguettes.

Le packaging pourtant s’est peu orientalisé. Le goût sucré des
céréales contraste avec le goût salé du petit déjeuner chinois traditionnel : il se compose
généralement de riz gluant, légumes confits au vinaigre, d’oeufs, beignets frits, galettes à la
ciboulette ou sésame, sans oublier le lait de soja et le thé.

De plus, ce dernier constitue un véritable
repas basé sur le principe du partage et de l’abondance. Ainsi, de nombreux plats sont apportés sur
la table et chacun se sert à sa guise, en discutant activement du programme de la journée. On est
assez loin du « p’tit dej’ » européen, généralement plus rapide et individualiste.

JPEG - 36.1 ko

Toutes les stratégies sont bonnes pour faire consommer :

le tapis roulant (rou-lent !) où les produits
y sont renouvelés fréquemment laissant assez de temps et d’intérêt au consommateur pour choisir un
produit en accédant à l’étage inférieur.

JPEG - 41 ko

Absence de charcuterie ou de poissonnerie.

La viande est déjà emballée sous vide, tandis que pour
le poisson, il faut aller le pêcher dans l’aquarium principal !

Les plats cuisinés frits ou vapeurs vendus au rayon traiteur sont les plus appréciés, comme ces
rouleaux de riz enveloppant maïs et bâtons de crabe ; ou les incontournables boulettes porc, poulet et
tofu en brochette.

Beaucoup de produits ne sont pas manufacturés et constituent la base de la cuisine chinoise : riz et
toutes sortes de fruits secs en vrac, étalage de poisson et viande séchés.

On remarquera aussi les règles d’hygiène strictes.

JPEG - 73 ko

Snack protéiné...

Une des gourmandises préférée des Cantonnais : les pieds de poulet. Préférés dodus, charnus, ils
sont importés des États-Unis. Le plus souvent frits et pimentés, le format snack permet de les
croquer a tout moment de la journée...

Autres articles

Marques

La rubrique du design de marque, de l’identité visuelle, des logotypes. Avec les réflexions sur le vaste sujet du territoire de marque...

Auteur de L'article

Euphrasie Villalard

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Gae Aulenti

Parce que les grandes dames du design ne sont pas si nombreuses. En France sa célébrité s’est établie avec le Musée d’Orsay. Mais ce serait oublier Fiat, Knoll, Olivetti et les autres... Décédée en 2012.

Le bêtisier du design

Tiger’s smile

L’omniprésence d’un logo peut mener au pire. Les designers, eux, le savent depuis longtemps...