Article publié le 15 septembre 2008 dans Marques AddThis Social Bookmark Button

Les marques reçoivent...

Les vocables évoluent et suivent les tendances ou les désirs des consommateurs. Les marques itou, rares sont celles qui anticipent ou créent la rupture.
Ainsi aujourd’hui tout est "atelier", comme une manière de cacher le l’aspect industrialisation. Renault a débuté en ouvrant son Atelier sur les Champs-Elysées.
La porte était ouverte...
Analyse de B&G Design...

La « marque-hôte » comme nouvelle posture de marque ?

Aux États-Unis, Cartier organise des « Cartier Ateliers » au domicile de ses clientes sur le modèle des traditionnelles réunions Tupperware. La maîtresse de maison invite quelques amies et connaissances pour un déjeuner, l’occasion pour chacune d’elles de découvrir les dernières créations du joaillier avant d’assister à une conférence culturelle organisée par la marque.

Dans un registre similaire, mais en France cette fois, Kenzo propose, depuis peu, ChezKi, un « atelier-découverte » d’une heure, organisé dans un salon privé et ouvert à une dizaine de personnes préalablement inscrites sur son site qui peuvent ainsi découvrir la gamme de soins KenzoKi. Chaque participant repart avec un bilan personnalisé et les produits qui lui correspondent sous forme de doses d’essai.

Certains ne manqueront pas de noter le goût marqué des marques pour le mot « atelier », signe plus ou moins conscient d’une volonté de leur part de signifier qu’elles ne sont pas que dans le concept et l’image, mais aussi dans le « faire » et dans « l’échange ».

Les autres verront dans ces initiatives le signe avant-coureur d’une nouvelle manière de prendre la parole de la part des marques et, plus particulièrement, des marques sélectives : moins en tentant de s’imposer dans un bain médiatique (archi-)saturé qu’en suscitant une envie de rencontre apaisée avec leurs acheteurs potentiels dans un cadre informel et non-marchand.

Autres articles

Marques

La rubrique du design de marque, de l’identité visuelle, des logotypes. Avec les réflexions sur le vaste sujet du territoire de marque...

Auteur de L'article

Nicolas Chomette-Bender

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Lars of the world

Lars Wallentin... Designer, il promène son bâton de pèlerin partout pour le compte de Nestlé. L’homme qui connaît le mieux tous les packagings du monde. Ses conférences brillantissimes sur le design font du bien à notre métier. Comédien, va !

Le bêtisier du design

Signalétique sur le mur des chambres d’un hôtel de Tokyo

"Vous êtes priés de profiter (take avantage) de la femme de chambre."