Article publié le 27 janvier 2003 dans Packaging AddThis Social Bookmark Button

Packaging : l’acier bouge, qui le sait ?

On a tous en tête les boîtes de conserve métal. Image, pas terrible. A côté des nouveaux conditionnements du prêt à manger en plastique, verre, carton…
Démodée la boîte de conserve ? Admirable Design est allé voir du côté d’Apeal* pour en avoir le cœur net. Et puis les designers ont pour obligation de suivre l’évolution des techniques...

Quoi, il est pas beau mon poisson ?!


Il y a métal et métal …
Vous avez compris. On va vous parler de l’acier… qui fait sa petite révolution technologique pour séduire les designers de packagings. Mais à côté n’oublions qu’existent les boîtes, les canettes en tôle et en aluminium chacune ayant ses attraits spécifiques. Il ne faut donc pas confondre. Promis ?

Acier et poisson, le mariage idéal ?
En raison de la nature hautement périssable du poisson et du fait que le coût de la congélation est souvent prohibitif, l’appertisation du poisson est le moyen de conservation le plus efficace. Cet important secteur d’activité est caractérisé par une industrie globale dominée par des multinationales de l’alimentaire
En 2001, l’emballage acier représentait 59% du total du marché de l’emballage poisson et 63% de l’emballage métallique pour ce segment. D’ici 2007, cette répartition ne devrait pas changer fondamentalement.
Le poisson est devenu un aliment de plus en plus populaire auprès des consommateurs d’aujourd’hui soucieux de leur santé, pour lesquels la commodité, la sécurité alimentaire et un bon rapport qualité-prix sont également des facteurs très importants. Pour répondre aux demandes de ce marché dynamique, de nouvelles boîtes de poisson sont en cours de développement utilisant une combinaison de matériaux pour offrir des solutions d’emballage pratiques, innovantes et attractives et pile poil dans les tendances de consommation sur le pouce.

Le packaging en acier et le design.
Grâce à l’apparition de nouvelles qualités de l’acier, d’équipements plus perfectionnées et de designs de couvercle plus sophistiqués, les tolérances de production pourraient être considérablement réduites. Les couvercles en acier à ouverture facile s’améliorent continuellement tout en conservant la même résistance aux chocs. D’où une plus grande commodité d’emploi et un confort accru pour le consommateur. Refermer la boîte est maintenant possible grâce à un couvercle en plastique additionnel.
On peut aussi imaginer la combinaison d’une boîte acier avec opercule pelable en aluminium qui peut constituer une solution d’emballage parfaite, en particulier pour le type d’encas et de salades.

Et maintenant l’acier colaminé …
Corus Packaging Plus a été le moteur du développement des aciers colaminés pour la conserve alimentaire. Grâce aux propriétés du revêtement en polymère, ces boîtes constituent un excellent emballage pour le poisson.

L’utilisation de revêtements à base de PET permet à l’emballage de garantir la sécurité alimentaire avec d’excellentes performances en terme d’emballage. L’acier colaminé permet un retrait optimal du contenu et respecte les normes de sécurité alimentaire les plus strictes tant aux Etats-Unis (FDA) qu’en Europe. La combinaison des propriétés barrière élevées de l’acier et de l’inertie chimique des revêtements en PET présente des qualités organoleptiques excellentes (altération et suppression de la saveur ? ? ?).
Décoration intégrale de haute qualité
Franpac, pour sa part, a développé une technologie exclusive pour l’impression lors de la déformation et un « savoir-faire » particulier pour l’indexage de l’anneau. Ceci a permis une décoration intégrale de haute qualité et a donné un attrait supplémentaire du consommateur.

Les motifs imprimés choisis pour la nouvelle gamme de produits se basaient sur les rayures horizontales bleues et blanches du pull-over du pêcheur breton traditionnel ce qui n’est pas le plus simple à réaliser sur un volume

Avec son emballage original, la nouvelle gamme AROK a été élue « Meilleur nouveau produit breton 2001 » par les consommateurs, les journalistes et les directeurs de supermarché et elle est devenue réputée sur les marchés internationaux.

Ces boîtes que l’on croit connaître …
10 raisons qui expliquent le choix de l’acier pour les conserves de poisson.
-1- Environnement  : L’emballage acier est 100% recyclable.
-2- Conservation de qualité du goût, de la texture et des valeurs nutritionnelles du poisson. La boîte acier est par conséquent idéale pour l’emballage de tous types de poisson, y compris les qualités supérieures.
-3- Durée de conservation considérable (moyenne de 5 ans).
-4- Potentiel élevé de réduction de son épaisseur : on prévoit que les avancées technologiques qui ont entraîné une réduction du poids et un amincissement des bobines se poursuivront dans le futur. Ceci a un impact positif sur le facteur coût et sur l’environnement.
-5- Empilabilité des boîtes acier, facilitant la logistique et créant un meilleur impact visuel dans les rayons.
-6- Efficacité du processus de production : les propriétés magnétiques de l’acier facilitent sa manipulation dans les usines d’appertisation du poisson ce qui permet des cadences de production très élevées à un coût économique.
-7- Techniques d’impression améliorées : grâce au développement de logiciels très sophistiqués qui peuvent prédire la déformation de la boîte acier. La qualité accrue des nouveaux types d’acier a également eu un impact favorable sur les qualités d’impression.
-8- Des formes distinctives et l’embossage sont possibles avec l’acier, offrant de nombreuses possibilités de différentiation de la boîte de poisson à un coût additionnel limité.
-9- Solidité de l’acier et résistance aux chocs pendant le remplissage et dans la chaîne d’approvisionnement.
-10- Moindre volatilité des prix de l’acier par rapport aux matériaux concurrents.

En savoir plus ? Apeal News

*Association des Producteurs Européens d’Acier pour l’emballage

Autres articles

Auteur de L'article

Luc Lassalle

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Joël Desgrippes

Designer.
Parce qu’il a su passer du design d’un flacon de parfum à celui de la construction d’un groupe reconnu dans le monde entier : d/g.

Le bêtisier du design

Une pluie qui mouille !

De la pluie sur les routes quand il pleut ! Mais où vont-ils chercher tout cela ces designers responsables de la signalétique ? Et peut-être même que c’est une pluie humide, en plus... Allez savoir.