Article publié le 16 août 2015 dans Design d’intérieur AddThis Social Bookmark Button

Salles de bain et... ego !

Didier Barray, architecte d’intérieur, livre pour les lecteurs d’Admirable Design, ses réflexions sur le design des salles de bain d’aujourd’hui. S’il y a un endroit qui reflète l’image de notre moi et surmoi, c’est bien celui-ci !

Suivons les conseils de Didier, histoire de rester dans... le bain.


Oh Salle de bains reflet de mon ego !

Fini l’espace clos au fond du couloir de nos grands parents, siège de la pudeur, réservé à l’hygiène. La salle de bains aujourd’hui revendique sa place dans l’intimité de la chambre, en étroite relation avec le dressing. Elle se « privatise », elle se montre, veut se fait admirer, ... Elle peut tout se permettre !
Une preuve ? Sa part dans notre budget est passée en dix ans de 5 300 à 6 800 euros. Elle est devenue avec la cuisine le lieu des plus grandes attentions esthétiques et pratiques de nos espaces de vie .

Deux questions de base.
Aujourd’hui, le designer d’intérieur, doit d’abord étudier le comportement des habitants du lieu avant de créer.
Bains ou douche ? Première question à se poser lors de l’édification de ce temple voué à notre ego. Pourquoi pas les deux, au diable l’avarice , une douche avec des jets puissants qui vous enveloppent, vous titillent, vous donnant le coup de fouet nécessaire... pour démarrer le matin ; et la baignoire large, accueillante, posée tel un trône, avec ou sans bulle pour le repos du guerrier, après une dure journée de labeur.

Avec ou sans toilettes ? That is the question . Ils osent de plus en plus s’afficher dans ce cénacle, sans pour autant casser l’esthétique de l’ensemble. C’est nouveau. Il est vrai que les designers se sont penchés sur eux : Starck ,Graves, ...

Dis-moi qui tu es...
Et je te dessinerai to salle de bain.
Cool ou speed ? Avez- vous envie d’un « salon de bains » douillet, tout en charme et délicatesse ? Lumière tamisée, parquet ancien en point de Hongrie, murs délicatement peints, voire tapissés -Va de retro carrelage- baignoire en fonte à griffes, large lavabo, chiné chez un brocanteur et remonté avec amour par votre plombier préféré (espèce rare !), robinetterie retro -THG- et cerise sur le gâteau, dans le fond près de la fenêtre, devant les vaporeux rideaux en taffeta, un profond fauteuil ou mieux une méridienne capitonnée, siège de toutes les paresses !!

Tonique ? Peut-être êtes vous plutôt du genre super actif ? Alors prévoyez un éclairage précis , le sol dur en large dalle de pierre, ou bois exotique voire, du béton ciré. Ici, l’important est... que le siphon de douche soit incorporé ! Quant aux murs : en enduit made in Maroc « tedlakt »et surtout pas de carrelage ! La baignoire ? Relookée par nos plus brillants designers : Starck toujours lui, mais aussi M. Graves , N. Forster James Irving, le tout pour Duravit. Prévoir vasque ronde ou timbre rectangulaire, posée sur des plans minimalistes en matière brute (les entrepreneurs appellent çela des « bols »), robinetterie épurée -Jacobsen pour Vola, incontournable depuis les années 60 et présent au Moma à New York- espaliers et haltères, pour la bonne conscience... et miroirs surdimensionnés posés à même le sol, pour le narcissisme !

Pour le style nature la décoration sera « tout végétal », pour ceux qui se reconnaissent dans l’esprit grand voyageur nostalgique, des salle de bains d’hôtel, et enfin n’oublions pas le style salle de bain famille pour ceux qui ont besoin de partager ces moments.. avec les leurs.

On le voit, en ce début de XXIème siècle, la salle de bains est devenue un espace à part entière, reflet du style de vie de chacun d’entre. Pour cette raison, elle est devenue depuis peu, le théâtre privilégié des expressions de designers et d’architectes d’intérieur.

Alors, la salle de bains, reflet de l’ ego ? Pour ma part, la réponse ne fait aucun doute, mais... à vous de juger !

Autres articles

Design d’intérieur

Le design dont on parle dans les médias, celui des stars... et des autres. L’école française s’y illustre particulièrement.

Auteur de L'article

Didier Barray

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Raymond, the Founder

Parce que Raymond Loewy (1893-1986) a eu la vision de notre profession vers...1912 et parce qu’il est le pionner génial du design en tant que mouvement clé du siècle, Admirable Design sait tout ce que nous lui devons. Chapeau l’artiste !

Le bêtisier du design

Ça n’en est pas !

Un beau packaging français qui présente une purée de marrons. Appétissant ? À vous de juger...