Article publié le 27 mars 2006 dans Packaging AddThis Social Bookmark Button

T’as vu Vittel ?

Dragon Rouge, l’agence de design qui a, entre autres spécialités, bâti sa renommée sur le packaging, fait une nouvelle fois une démonstration de son savoir-faire dans un territoire pourtant bien chahuté : celui des eaux minérales...
Depuis quelques temps Vittel est sur le marché avec son nouvel habit ou, osons le dire, un nouvel esprit. Regardons cela de plus près.
Petite leçon de chose marketing...

Vittel ? La bouteille carrée...
Admirable Design aime s’intéresser à toutes les formes de design, y compris celles qui paraissent évidentes ou allant de soi ! Habiller une eau minérale est de celles-ci.
Comment peut-on-donner une nouvelle vie à une eau archi connue comme Vittel ? Connue aussi par le design bien particulier de sa bouteille, la seule des grandes à avoir adopté une section carrée depuis longtemps.
Vous me direz qu’il était donc urgent de conserver cette particularité... ce que n’a justement pas fait Dragon Rouge, abandonnant cette spécificité remarquable en linéaire ! Il faut reconnaître que cette bouteille carrée pouvait manquer d’évocations de plaisirs, de "goulayance". Certes le côté masculin, viril , sportif lui était bien présent, ce qui s’accordait au positionnement du moment de la marque...
Mais les temps changent, la concurrence et les consommateurs aussi. Comment bouger Vittel ?!
La réponse ne manque pas de pertinence : Dragon Rouge a dessiné une bouteille à section ronde, rejoignant ainsi le lot des autres... Dommage ? Nécessité du marché. Pourtant relevons que l’agence a procédé d’une façon différente à celle des concurrents, avec une audacieuse association de lignes courbes (c’est bien de l’eau !) et de lignes brisées évoquant des flèches résolument orientées vers le haut. Vittel, vitalité !!

Le rouge est mis !
Le bouchon rouge est là pour capter l’attention insister sur la notion d’énergie induite dans la marque. Et puis, le rouge n’est plus banni du secteur des eaux minérales après le coup spectaculaire de la Badoit Rouge...

Bande à part.
Tous comptes faits, la bande rouge (type Prada, s’il vous plaît...) est la belle trouvaille de l’ensemble, qui plus il s’agit d’ une ligne verticale. Impact garanti en linéaire, jeux graphiques évidents pour toutes les applications de communication périphériques.
Avec ce travail autour des signes de la marque, après la mise en place dans les linéaires on peut constater que Vittel a su ainsi bien délimiter visuellement son territoire, en particulier avec le film surpack qui joue presque un rôle de stop-rayon !

Bien joué.
Décidemment, avec Vittel, on reste loin du monde des rondeurs féminines et émotionnelles. Le rationnel reste du côté de Vittel quand même, ce qui a toujours été.
Faut dire que Contrex fait partie de la famille, alors chacun reste chez soi.

Comme quoi, en regardant de plus près la bouteille d’eau posée là sur sa table, on peut se faire une petite leçon de marketing...
Bon je vous quitte, après avoir bu mon verre de... Perrier. Ah ! c’est encore du Dragon Rouge...

Autres articles

Auteur de L'article

Gérard Caron

Trombinoscope

Hasard des personnalités

Karim Rashid

Parce que la longue histoire de son Égypte natale ne l’a pas empêché de devenir un des plus brillants designers de mobilier contemporain. Jeux de matières, de transparences et de couleurs. Une fête !

Le bêtisier du design

Ça n’en est pas !

Un beau packaging français qui présente une purée de marrons. Appétissant ? À vous de juger...