Berlin, ouvertures côté cours

Portrait estival d’une capitale allemande multiculturelle et toujours en mouvement. Une découverte de l’architecture contemporaine et des vieilles cours réaménagées alors que la rétrospective de Jasper Morrisson (oui, un Anglais) bat son plein au Bauhaus-Archiv.

Par Florence Grivet, architecte.

Cet été ? Eh bien non… pas d’Italie ! L’Europe du Nord, en commençant par un séjour à Berlin. Je m’y promène en quête de quelques émotions design à partager. Cette ville est un complexe multiculturel : internationale, très jeune et prête à faire la fête, chargée d’une histoire et d’une reconstruction un peu lourdes que quelques acteurs ont ensuite tenté d’alléger, par bribes. Le hasard a voulu que je sois hébergée à Kreuzberg dans un immeuble conçu par Doris et Hinrich Baller. Une découverte. Ce couple d’architectes allemands est connu notamment pour ses réalisations des années 80 dans des zones du tissu urbain laissées vides. Leurs envolées lyriques, l’originalité de leur conception et leur fantaisie, sont remarquables dans divers immeubles de logements paysagers et dans l’une des galeries commerciales propres à Berlin, les Höfe, dédales de cours verdoyantes récemment aménagées de commerces aux rez-de-chaussée des immeubles d’habitation. A voir, Rosenhöfe dans la Rosenthal Strasse et, à noter, la créativité de la serrurerie des garde-corps, intérieurs comme extérieurs. C’est une ambiance très vivante et encore underground qui m’accueille tout autour dans les quartiers branchés, aux courants alternatifs, jalonnés de vestiges de guerre : tags en tous genres virent parfois aux véritables fresques poétiques ou provocatrices, pop-up stores, squats et friches industrielles transformées en galeries d’art, boutiques ou Biergarten où prendre un verre.

Entre les vestiges de la guerre et les nouvelles boutiques, les fresques d’art urbain fleurissent dans le dédale des cours berlinoises.

Face à cet air de liberté, je m’oriente vers un repère stable : le Bauhaus présent à Berlin par un bâtiment construit en 1979 d’après les plans de Walter Gropius, le Bauhaus-Archiv. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un bâtiment essentiellement consacré aux archives du Bauhaus, avec une seule salle d’exposition permanente présentant des objets, photos et peintures du Bauhaus et une salle d’exposition temporaire sur un thème. Avant le début de travaux d’extension de ce lieu, le 23 octobre, l’invité est le designer anglais Jasper Morrison.

Au Bahaus-Archiv, au milieu du parc du Tiergarten. Les plans de Walter Gropius datent de 1960.

Avec Jasper Morrison Thingness, le Bauhaus-Archiv à Berlin montre la première rétrospective du designer anglais et présente son vaste travail au cours des 35 dernières années. Les meubles de Morrison, les ustensiles de cuisine, les séries de vaisselle, les lampes, les horloges et autres objets de tous les jours sont définis par une attention intensive à l’utilisation de ces objets. L’accent n’est pas mis sur la forme en soi, mais sur la fonctionnalité des objets, développée sur la base d’une observation précise. Celle de Morrison, attentif à l’atmosphère d’un environnement de vie moderne, aux liens historiques, au processus de production et à la matière, nous conduit à considérer des questions centrales de conception, comme celles qui motivaient déjà les membres du Bauhaus historique.

Sur une élégante structure en bois toute en longueur, nous sont présentés les produits conçus pour Cappellini, Vitra, Magis… au cours des trente dernières années. Cette exposition est signalée par IDZ , l’International Design Center, l’organisme national situé à Berlin en charge de la promotion du design qui produit des expositions itinérantes, plutôt dans les pays de l’est et scandinaves, et dont l’écodesign est un des thèmes phares.

La scénographie de la rétrospective de Jasper Morrisson.

Comme le souligne une inscription sur la bannière le long d’un immeuble de Checkpoint Charlie, l’ancien poste de frontière durant la guerre froide : “Design is nothing without happiness”.

Vous êtes designer ou architecte ? Vous voulez partager vos découverte de l’été, vos réflexions sur un sujet qui vous tient à cœur ? Envoyez nous vos textes ou vos propositions à info@admirabledesign.com.