Une université de rêve : Hamamatsu !

Gérard Caron dit avoir ren­con­tré la plus belle uni­ver­si­té de desi­gn du monde…au Japon. Ce qui n’é­ton­ne­ra pas ceux qui le connaissent. Mais à y regar­der de plus près, il a peut-être raison…

Savent-ils au moins la chance qu’ils ont ces 1200 étu­diants japo­nais, qui se rendent à leur uni­ver­si­té de culture et de desi­gn à Hamamatsu ?

Pen­sez donc, une école construite en 1999 uni­que­ment pour eux, par un célèbre archi­tecte japo­nais qui a tenu compte de leurs exi­gences avant de réa­li­ser ses plans ! Habi­tuel­le­ment les écoles de desi­gn ‑et d’art en géné­ral- se retrouvent logées dans des bâtisses au pire inadap­tées à leur nou­velle fonc­tion, au mieux joli­ment char­gées d’his­toire. Mais de fonc­tion­na­li­té, point.

Il existe, au pas­sage, une belle excep­tion : l’E­cole de Desi­gn de Nantes de construc­tion récente, mais beau­coup plus modeste que cette immense école japonaise. 

Son concept en est ori­gi­nal : elle forme des res­pon­sables de culture pour les col­lec­ti­vi­tés et les entre­prises ain­si que…des designers.

Ayant la chance de m’y rendre une semaine par an pour y ensei­gner la culture fran­çaise et le desi­gn tri­co­lore, j’ai posé la ques­tion sur ce double et étrange posi­tion­ne­ment : culture et design.

Les col­lec­ti­vi­tés locales ont sou­hai­té une for­ma­tion desi­gn pour enri­chir le ter­reau local des grandes entre­prises (Hon­da, Yama­ha, Suzu­ki, …), voi­là pour le desi­gn. Ensuite, sur le plan natio­nal un nou­veau mar­ché s’ouvre : celui de la culture et de l’art consom­més par les muni­ci­pa­li­tés ou les grandes entre­prises dans leur rôle de mécé­nat. Voi­là pour la for­ma­tion de pro­fes­sion­nels spé­cia­li­sé dans le mana­ge­ment de la culture.

Cette école est pré­si­dée par le pro­fes­seur Kimu­ra (en pho­to), un grand phi­lo­sophe fran­co­phile et fran­co­phone qui a réa­li­sé plu­sieurs ouvrages sur le Moyen Age français.

Pour en savoir plus : www.suac.ac.jp