Tout sur le design en France

Beaucoup d’entre nous ignorent qu’il existe un document d’une soixantaine de pages qui comporte les données chiffrées sur nos métiers du design en France, ses définitions, l’organisation des différentes spécialités, ses rapports avec l’industrie, etc. Tout ceci sous l’égide du Ministère du Commerce et de l’Industrie et réalisé en 2002 avec la collaboration de l’Apci et rédigé par Jean-Charles Gaté.

Des acteurs sérieux donc. Il y a dans cette étude beaucoup de réponses aux questions que l’on peut se poser sur le métier en France. Pas toutes les réponses, certes, mais ne boudons pas notre plaisir, il y a si peu de document de cette richesse.

Et en plus…le rapport est gratuit, clair et disponible sur internet.

Le partage des connaissances, on aime cela chez Admirable Design.

Pour vous guider, Admirable design vous présente ci-dessous le sommaire de l’étude « l’offre de design en France ». Pour la télécharger ou la consulter, allez sur le site L’offre de design en France

INTRODUCTION

Une méthodologie guidée par l’absence de données sur la profession 

• La recherche d’une meilleure connaissance de la profession

• Un questionnaire en ligne sur le site Internet de l’APCI

• Une enquête lourde et difficile • Des résultats concernant près de 10 % de la profession 

CHAPITRE I – UNE PROFESSION DIVERSIFIEE ET STRATEGIQUE 

• Faits marquants 

CHAPITRE II – STRUCTURES DE LA PROFESSION 

A – Une profession difficile à repérer, des structures de création récente et relativement petites

• Une profession difficile à repérer

• Des structures de création récente

• Une grande dispersion des statuts juridiques

• Des structures de taille modeste 

B- Une profession à la fois très concentrée et très dispersée

• Une profession concentrée en Ile-de-France

• Des effectifs concentrés dans un petit nombre d’agences

• Un chiffre d’affaires également concentré sur un petit nombre d’agences

CHAPITRE III – ACTIVITÉS DE LA PROFESSION 

A- Prédominance du packaging malgré un design produit plus répandu

• Le design produit est l’activité la plus répandue

• La profession peut être regroupée en cinq activités principales

• Le packaging domine en effectifs 

B- L’activité packaging plus rentable que l’activité produit 

C – Des clients composés de beaucoup de PME, de grands groupes et de quelques étrangers

• Les PME représentent une part prépondérante de l’activité des structures

• Le design est pratiqué dans tous les secteurs d’activité

• Plus de la moitié des structures facturent une partie de leur activité à l’étranger _ • Le nombre de clients des entreprises du panel a augmenté de 14 % entre 2000 et 2001 

D – Des prestations principalement facturées en honoraires

• les honoraires constituent de très loin le principal mode de facturation

• la facturation à la journée est pratiquée par les trois quart des structures

• Le budget moyen d’intervention par client n’est pas significatif 

E – Une protection des créations inégalement pratiquée 

F – Un métier de conception mais aussi de conseil 

CHAPITRE IV- LES ACTEURS DE LA PROFESSION

A- Des directeurs d’agences majoritairement issus d’écoles de design 

B- Des créatifs globalement minoritaires 

C- Un secteur créateur d’emploi et qui investit et se forme surtout en informatique p 6 p 9 p 13 p 14 p 18 p 21 p 22 p 25 p 27 p 33 p 32 p 33 p 37 p 38 p 38 p 40