La distribution des rues : les vending machines

Fascinant ces milliers de distributeurs dans les rues des villes japonaises…et même en pleine campagne.

Quelques images…

La distribotique japonaise…

C’est bien un signe fort des rues japonaises : partout où vous allez vous croisez un distributeur de boissons ouvert en permanence comme il se doit. Et qui fonctionne !

Et qui vous rend toujours la monnaie ! Et qui n’est jamais en panne ! Et qui est propre ! Et jamais vandalisé…

Heureux Japonais.

Ils sont la propriétés de particuliers qui se font ainsi de l’argent, de commerçants qui se font un complément de chiffre d’affaire, de grandes sociétés qui en disposent dans les bureaux, dans les rues et y distribuent les produits de leurs marques. On en trouve sur les trottoirs, dans les rues, devant les boutiques, dans les parcs, sans aucune surveillance.

On rêve d’un système identique en France, mais on imagine le sort qui serait réservé à ces machines. Dans le métro parisien, les distributeurs sont blindés comme des coffres-forts, ce qui en alourdit considérablement le coût.

Ces vending machines distribuent aussi bien des boissons chaudes que froides, selon les saisons. Sans oublier la bière et les cigarettes.

Les marques internationales (Cocal-Cola en tête) y proposent leurs produits connus de tous mais surtout des produits locaux et marques locales inconnues ailleurs, mais qui mieux adaptées au goût et aux conditions climatiques du Japon : eaux minéralisées complémentées, thés et cafés glacés, etc.

Certains appareils intègrent un écran vidéo qui diffuse des spots publicitaires ou qui propose des jeux visuels et sonores. A propos du son, les bruits électroniques, les musiques ou voix vous remerciant de votre achat ne sont pas rares.

Ajoutons aussi, les jeux de lumière mini Las Vegas et vous comprendrez pourquoi il est difficile de résister à l’achat d’un petite bouteille de 25cl d’Evian à près de 1,33 euros. Et c’est tellement chic !