L’identité de l’Académie Charpentier : plus qu’un dessin, un dessein…

L’Académie Charpentier, créée en 1945 par la famille éponyme, pour devenir l’une des toutes premières écoles privées enseignant les savoir-faire de la publicité et des arts graphiques à Paris, adossée à l’Académie de la Grande Chaumière – haut lieu de la création artistique et du dessin de nus – a changé de direction en 2018.

Serge Zagdanski, psychanalyste lacanien, capitalise sur la noblesse acquise pour construire demain. Et, pour un psy, quoi de plus pavlovien que le désir de restaurer une identité écornée ces dernières années ?

Après consultation, c’est à l’agence byBenoît qu’est confié le soin d’opérer la renaissance visuelle de l’Académie Charpentier.

Fortement imprégné de ses années passées à y enseigner le « design de marque »,  Benoît Higel, directeur de création et fondateur de l’agence byBenoît, a redéfini avec son équipe – en grande majorité également issue de l’Académie – la nouvelle identité visuelle de l’école dans sa globalité, son logotype et celui de la Grande Chaumière – ce dernier se devant d’être en filiation visuelle claire.

Pour Benoît Higel, la typicité de l’école tient au fait qu’il y a deux académies : l’Académie Charpentier pour le design et l’Académie de la Grande Chaumière pour les cours de nus et pour le dessin.

« Le dessin est une façon d’appréhender, de comprendre le monde, on a donc cette chance d’avoir à l’académie des cours de nus – c’est un héritage – un héritage d’élèves et de professeurs prestigieux ! L’Académie était aussi la première école privée des métiers d’arts appliqués. Aujourd’hui, c’est ce que nous souhaitons retrouver : remettre sur le devant de la scène autant cette spécificité, que rebâtir une pédagogie simple, claire et efficace, axée sur les pratiques du dessin et de l’image, de façon à délivrer un titre qui permette aux élèves d’être des directeurs artistiques et des directeurs de création ; ou tout au moins, leur donner les moyens de le devenir. »

Pour créer cette nouvelle identité à partir de l’histoire et des nouvelles ambitions voulues par la direction, l’agence – paraphrasant Pierre Soulages lorsqu’il dit : « c’est ce que je trouve qui me dit ce que je cherche » – a tout d’abord avancé en marchant : faire des piges, c’est apprendre de soi-même à travers l’étude de la concurrence. Toutes les écoles d’art et de design de la place de Paris sont donc restées dans le rétroviseur au fur et à mesure que les créatifs ont commencé à dessiner, jouant avec les lettres et les symboles, puis à affirmer des univers pour faire émerger cinq axes de création. De l’axe très littéraire, à la typo plutôt « Oldschool », au logotype polymorphe construit autour du A et du C, c’est finalement autour de la naissance d’un acronyme imaginé à partir du nom même de l’Académie Charpentier que le processus créatif a abouti : comme d’autres ont fait l’Esag, l’EnsAD, Boulle… vous pourrez désormais vous vanter d’avoir fait l’ACAD !

Malin…

L’ACAD, cela peut vouloir dire « Académie Charpentier Art & Design » comme « Académie Charpentier Art Direction », de manière intuitive et sans que cela soit écrit. Il ne suffisait plus alors, qu’à donner de la puissance à ces deux syllabes de quatre lettres devenues symboles.

Redressant et renforçant le A et le C de la précédente identité, la nouvelle architecture, très simple, a permis de développer un univers singulier et cohérent pour l’école qui met en avant aujourd’hui ses deux enseignements principaux : l’architecture d’intérieur et la direction artistique. Déployée en motif, positif ou négatif, ou même filaire, pour bâtir un lexique visuel très riche, la nouvelle identité a également pu signifier les quatre départements d’enseignement de l’ACAD par le contretypage des couleurs relevées dans l’établissement.

————————————————————————————————————————————————————————     

————————————————————————————————————————————————————————

Le jeu typographique « bauhaussien » reprend du sens au sein même du langage de la nouvelle « marque », signant avec habileté les promesses de l’école : « Prêt pour la vie ACtive », « ACcélérateur de talents », « soyez graphic ADdict », « les nouveaux ACteurs du design »…

Au-delà de l’ensemble des outils de communication déclinés sur tous supports, l’expertise de l’agence byBenoît accompagne le développement de l’enseignement artistique et des formations professionnelles.

« On n’apprend plus le design comme on l’apprenait avant de manière très classique. La pratique du dessin est un avantage pour les étudiants de l’Académie car il structure la pensée, mais ça ne peut plus être que cela, il faut qu’on l’encapsule dans quelque chose de plus moderne. C’est pour cette raison que nous sommes en train d’installer petit à petit des méthodes de design thinking au sein de nos enseignements. »

L’ACAD : quand exigence et ambition font la singularité d’une identité.

©bybenoit 

bybenoit.fr