Des ingénieurs designers ?

Lucien Magon sait de quoi il parle…Il anime l’ac­ti­vi­té desi­gn de l’U­ni­ver­si­té de Tech­no­lo­gie de Com­piègne. For­mer des ingé­nieurs aux règles du desi­gn et les desi­gners aux contraintes de l’in­dus­trie, voi­là sa tâche quotidienne.

Réflexion phi­lo­so­phique sur la question…

Point de vue et pers­pec­tives sans point de fuite.

La tech­no­lo­gie est cultu­rel­le­ment consti­tu­tive de notre civi­li­sa­tion. Cepen­dant, l’ac­cé­lè­ra­tion scien­ti­fique et la mon­dia­li­sa­tion nous rendent dépen­dants des réseaux et de la com­plexi­té macro-éco­no­mique. Dans ce foi­son­ne­ment, il me semble que le consom­ma­teur comme le citoyen appré­cient toutes les média­tions qui donnent du sens au pro­grés tech­nique. C’est un des objec­tifs que j’aime assi­gner au design.

Le desi­gner peut se posi­tion­ner pour une  » éco­lo­gie de l’artificiel « .

Avec l’in­dus­trie, il contri­bue certes à l’op­ti­mi­sa­tion de sa com­pé­ti­ti­vi­té, mais il doit être un ardent acteur pour la créa­tion de  » bons pro­duits « , socié­ta­le­ment accep­tables et éco­lo­gi­que­ment  » sup­por­tables « . Faut-il créer un ave­nir que l’on redoute ?

Par ailleurs, peut-on nous faire croire que le desi­gner est seul créa­teur ? De fait, c’est bien l’en­tre­prise qui crée les pro­duits ! Le desi­gner est un des auteurs de ses créations.

Génè­rer un concept n’est pas créer un pro­duit, Il y a loin de l’i­dée au produit !

La filière desi­gn de l’U­ni­ver­si­té de Tech­no­lo­gie de Com­piègne pro­pose de for­mer un autre type d’in­gé­nieur : créa­tif, moins tech­no­cen­tré et mieux relié aux fac­teurs humains par la pra­tique du desi­gn. C’est comme cela que nous ima­gi­nons accom­pa­gner l’in­no­va­tion dans l’in­dus­trie et favo­ri­ser l’é­mer­gence d’al­ter­na­tives nou­velles. L’en­tre­prise indus­trielle n’a pas l’In­no­va­tion dans son ADN et elle peut se gref­fer un peu de créativité !

Il y a envi­ron 400 000 ingé­nieurs actifs en France. Est-ce dérai­so­nable d’i­ma­gi­ner que un ingé­nieur sur mille puisse être for­mé au desi­gn pour tra­vailler de concert avec les autres opé­ra­teurs la créa­tion indus­trielle, dont les autres designers.

Lucien Magon