Un design pour marcher sur l’eau !

Com­ment ani­mer une sta­tion bal­néaire hors sai­son ? Com­ment atti­rer les tou­ristes à Deau­ville, à Saint-Malo et ailleurs en novembre ?

Le desi­gn peut appor­ter une réponse… enfin, plus péci­sem­ment Mat­thieu Gérard-Col­let, talen­tueux desi­gner issu de la non moins talen­tueuse école State College.

Mat­thieu pré­sente aux lec­teurs d’Ad­mi­rable Desi­gn, un double pro­jet nom­mé « Vig Vag », réso­lu­ment inno­vant et bien pensé.

Quelle région va s’y inté­res­ser en premier ?

Décou­vrir et pro­fi­ter des richesses du lit­to­ral hors sai­son, c‚est don­ner la pos­si­bi­li­té au grand public de par­cou­rir à son rythme et par tous les temps, cet espace fron­tière situé entre la terre et la mer.

Proche de la nature, « Vig­Vag » offre aux ran­don­neurs accom­pa­gnés d‚un guide lit­to­ral, un par­cours bali­sé et sécu­ri­sé, pour décou­vrir, res­sen­tir le lit­to­ral et prendre un grand bol d‚air iodé. Emprun­ter la via mare, c’est mar­cher à pas salés !

Design pour hors saison …

Voi­ci deux pro­jets tout à fait réa­listes et qui sont deux pro­duits desi­gn pour une nou­velle manière d’en­vi­sa­ger la mer et le littoral.

sousmarinw.jpg

1- Le par­cours spor­tif… à sensations.

Objec­tif : offrir à une popu­la­tion à la recherche de nou­velles sen­sa­tions fortes, un nou­veau mode dépla­ce­ment et d’a­mu­se­ment sur le littoral.

flottantw.jpg

Le che­min plein mer pro­pose d‚affronter et de res­sen­tir les sen­sa­tions liées à la mer et à ses res­pi­ra­tions. Relié par une longe à une ligne de vie, le ran­don­neur évo­lue en toute sécu­ri­té sur un che­min semi inon­dé et flexible, se défor­mant selon les mou­ve­ments de la mer.

Endu­rance, équi­libre, agi­li­té et sang froid sont mis à rude épreuve. Avec son équi­pe­ment et un guide lit­to­ral, le ran­don­neur peut décou­vrir en tout sécu­ri­té la marche sur l’eau.

parcoursw.jpg

2‑Le che­min- iti­né­raire de décou­verte et d’ob­ser­va­tion du lit­to­ral en zone pro­té­gée et calme.

Objec­tif : Il s‚agit d‚offrir à toute per­sonne sou­cieuse de décou­vrir la richesse de la faune et de la flore lit­to­ral, un grand bol d‚air et un cock­tail d‚émotions au tra­vers d‚un par­cours bali­sé et sécu­ri­sé.

A marée haute le petit che­min ser­pente à tra­vers le lit­to­ral. Le che­min se dis­si­mule sous la sur­face de l‚eau.

Seule la par­tie émer­gente des flot­teurs indique et signale la pré­sence du che­min. Le ran­don­neur aper­çoit en trans­pa­rence la sur­face sur laquelle il se déplace, tan­dis que depuis la grève on observe des hommes mar­chant sur l‚eau. A marée basse, posée sur le sable, la vase ou les galets, le che­min faci­lite et sécu­rise le dépla­ce­ment des randonneurs.

marchew.jpg

Vous vou­lez en savoir plus ? Allez sur le site de Matthieu :
Mar­cher sur la mer