Respirez, c’est du design !

Des séminaires, des journées sur le design, cela ne manque pas. Pourtant, il y a un événement qui s’annonce plutôt bien : les 2èmes rencontres du design organisées par l’Adc (Association design communication).

D’abord le thème nous donne envie de bouger :« Respirez, c’est du design ! » voilà qui nous change un peu. Ensuite les discussions à lire ci-dessous, puis le lieu : la Tour Eiffel.

On a trop souvent reproché à l’Adc de ne pas voir plus loin que le bout de son champ clos du design, pour ne pas saluer l’initiative.

Alors, retenez votre journée du 16 novembre 2004 pour grimper sur la Grande Dame… !

eiffeldown-thumb.jpgL’idée est d’associer les créatifs du Design commercial à d’autres créatifs pionniers d’autres disciplines, d’ouvrir le regard vers ce qui fait la valeur ajoutée de ce métier comme d’autres métiers d’artisans : la Création et ses mystères.

Il s’agira de valoriser pendant une journée cette idée du « pillage » culturel positif, cette idée d’échange entre cultures et civilisations pour enrichir le quotidien, en établissant des parallèles avec les créatifs d’autres univers. C’est une façon de rendre positives la mondialisation des échanges et le partage des savoirs.

Le matin seront organisés deux débats entre créatifs de disciplines différentes. Il s’agira de débats d’éveil et de découverte et non de confrontations de points de vues. Chaque créatif fera partager ses références et ses expériences. Il faudra croiser la pratique de couturiers, de musiciens, de parfumeurs, de cuisiniers avec celles des Agences de design commercial.

Les Agences de design commercial expliqueront pour leur part comment ces repères culturels enrichissent leurs recherches de territoires d’identité à partir de carnets d’idées et de planches concepts. 

Les annonceurs pourront montrer dans quelle mesure leurs recherches en marketing produits, en design et en communication intègrent cette dimension de brassage des repères culturels.

Au déjeuner, chacun pourra déguster des mets originaux (boissons étranges ou étrangères, canapés de saveurs méconnues et de senteurs,…), rencontrer des « nez », voire écouter des musiques ou regarder des images illustrant ce thème du brassage des repères culturels et sensoriels…

Dans la salle, des exemples de métissage de repères culturels « détournés » ou « récupérés » seront exposés. 

Débat N°1. Repères culturels et air du temps…

Le créatif a une obligation de résultat. 

Il ne peut se contenter de provoquer comme le fait la Mode, par nature éphémère.
Il doit s’assurer de la pérennité de la tendance, de la symbolique sur laquelle il veut surfer.

Il va s’approprier, interpréter, installer puis faire vivre un imaginaire, un repère culturel qu’il va associer dans la durée à une idée, un lieu, un produit, un service, un événement, une Marque.

C’est la différence entre le créateur, libre de toute contrainte qui vise à surprendre et le créatif qui utilise un repère culturel fort au service d’un Projet.

Qu’est-ce qui fonde un repère culturel : une tradition populaire, une coutume, une habitude de vie, un regard artistique, une vision du monde ?

Quels repères culturels sont ancrés, « indéboulonnables » dans notre imaginaire collectif ?

Quelles symboliques culturelles majeures nous viennent d’Europe, d’Amérique, d’Asie, d’Afrique ?

Quelles influences (couleurs, odeurs, saveurs, matières, mots, attitudes,…) sont dominantes depuis 10 ans ? Les grands crus.

Quels métissages culturels ont été particulièrement réussis ?
047-Ecole-Miltaire-from-Ei.jpg

Débat N°2. Repères culturels et plaisirs des sens.

Les couleurs, les formes, les typographies, les matières, les saveurs, les sons, les odeurs parlent à nos sens.

Ils nous racontent une histoire, nous évoquent des images, nous font associer des idées, provoquent nos émotions, nous rassurent dans nos références symboliques connues ou au contraire nous ouvrent des mondes inconnus.

Ce jeu sensuel et émotionnel avec les ingrédients de l’imaginaire, connu ou non, domestiqué ou non, est le quotidien de tous les « créatifs » dont font partie les Agences de Design commercial.

Qu’ils soient culturellement ancrés dans les habitudes de chacun ou qu’ils soient « exotiques », qu’ils soient « naturels » ou « implantés », ces repères s’installent et construisent une image originale.

Quels sens sont très développés dans chaque culture et quels sens sont « oubliés » ?

Comment se construit le lien entre couleurs, formes, matières, saveurs, odeurs et évocation d’images, association d’idées ? 

Comment s’utilise cette « boîte à outils » (une intuition pure ou une démarche raisonnée) ?

Quels sont les signes culturels qui résonnent le plus dans nos sens comme des ancrages « naturels » et quels sont les apports « exotiques » d’aujourd’hui ?