Starck : designer-businessman

philippe_stark_design_w.jpg

Nous savions que notre Philippe national, possédait de nombreux talents. Dont celui de faire de chacune de ses créations une réalisation exceptionnelle, événementielle. Souvent à juste titre.

Dont celui de médiatiser nos métiers avec un sens de la communication qui touche souvent au génie. Grâce à lui, le design dans notre pays, est devenue un sujet « pipole ».

Dont celui, de transformer ses discours en mission messianique contemporaine et planétaire. L’expo de Beaubourg, décevante pour le visiteur, était particulièrement révélatrice de cette aptitude, constitutive de sa personnalité. Mais qui lui en veut ?

Un opérateur dans le tour operator !

Aujourd’hui, il ajoute une autre corde à son arc déjà performant : il est devenu un opérateur dans le tour operator … de luxe en association avec un membre de la famille royale saoudienne, le prince Faisal bin Fahad bin Abdullah al-Saud. Une nouvelle société est créée qui portera son nom : Stark International Hotels & Resorts. Le prince apporte un paquet de centaines de millions de dollars, et Philippe son coup de patte. Voilà enfin un financier qui reconnaît combien nos métiers sont créateurs de valeurs ! 

Designer, jusqu’au bout…

Philippe avait montré son goût du business en créant une société qui porte ‑déjà- son nom, dont le but est de commercialiser des produits à sa marque ; sans parler des contrats de royalties avec des distributeurs et entreprises. Rien de plus logique, d’autres l’on fait avant lui ; comme Conran pour ne citer qu’un nom. Après tout, la légitimité d’un designer peut aller jusqu’à la commercialisation. N’est-ce pas une façon de prouver la confiance que l’on a de sa propre création ? Car ici un flop, et Philippe Stack en a connu, n’est plus supporté par le client. Mais par soi-même. Encore qu’ici, il suffira d’ouvrir un peu plus les robinets à pétrole !

Vous pourrez faire des séjours à la Stark, à Paris, Londres, New-York et Dubaï, villes où il ouvrira ses hôtels. Une dizaine d’établissements devraient voir le jour d’ici à 2010.

Maintenant qu’il entre dans le domaine des gros sous internationaux, le design va commencer à être pris au sérieux.

Merci Philippe !