Voici le packaging raciste !

Une confi­se­rie bien inof­fen­sive, a créé un scan­dale à Mont­réal : les arai­gnées Sloche (en gomme molle !) , ven­dues dans une chaîne de conve­nience stores ‑appe­lés astu­cieu­se­ment ici dépan­neurs- à l’en­seigne Couche-Tard.

Avec articles dans la presse et débats publiques…

admirable_design_sloche.jpg

Cachez ce visage que je ne saurais voir…

Le motif de cette hire ? Une illus­tra­tion humo­ris­tique qui repré­sente une énorme arai­gnée posée comme une per­ruque sur la tête d’un homme. L’illus­tra­tion est plu­tôt réus­sie et fait par­tie d’une col­lec­tion d’une dizaine d’i­mages qui décorent la gamme. Le desi­gn est de l’a­gence Bos.

A pre­mière vue, on ne voit pas bien où est le problème !

Il réside dans la cou­leur de l’homme en ques­tion : mon dieu, c’est un noir ! Logique dans la mesure où il s’a­git d’une énorme arai­gnée tro­pi­cale. L’illus­tra­teur dû ima­gi­ner qu’une taran­tule se trou­vait plus faci­le­ment dans les contrées afri­caines que scan­di­naves. Probablement.

La ligue des Noirs du Qué­bec, le Centre de Recherche-Action sur les Rela­tions Raciales (de Mont­réal) ont pro­tes­té et col­la­tion­né des lettres de répro­ba­tion, des com­men­taires néga­tifs, etc., en bref, ils ont remué ciel et terre. Ils ne sont pas contents et le disent : les argu­ments déve­lop­pés sont rece­vables, en tant que tels (« tignasse repous­san­teª, « tous les sté­réo­types asso­ciés aux des­cen­dants afri­cains sont repré­sen­tés dans cette ima­geª, « ce n’est pas jus­ti­fié, c’est humi­liant ») ; et ces asso­cia­tions sont dans leurs rôles.
Mais gar­dons la tête froide.

admirable_design_sloche.log.jpg

Quand l’hu­mour est mort…

Pour autant, il nous sem­blait que nos amis du pays cou­sin, avaient un sens de l’hu­mour plus soli­de­ment accro­ché. Ou, plus de bon sens tout simplement.

Sans ce tolé, ce drôle de packa­ging ris­quait de tom­ber dans l’ou­bli ou dans l’in­dif­fé­rence générale.

Quí donc répon­du le dis­tri­bu­teur ? Qu’il le sup­pri­me­ra quand ses stocks seront épui­sés. Cela ne suf­fit pas à cal­mer la colère des oppo­sants qui exigent des excuses, ce dont se refuse Couche-Tard.

Admi­rable Desi­gn a remar­qué dans la gamme Sloche, sur d’autres packa­gings, que des ani­maux étaient, humo­ris­ti­que­ment, ridi­cu­li­sés. Pour­tant pour l’ins­tant, la Spa locale n’a pas réagi !

Heu­reu­se­ment tout le monde n’est pas en accord avec ces pro­pos exces­sifs. Cer­tains ont rétor­qué que la com­mu­nau­té noire, offus­quée par ce des­sin qu’elle juge raciste, n’hé­site pas à bro­car­der les mino­ri­tés blanches qui s’a­ven­turent sur leurs ter­rains ; que ce racisme sou­dain ne serait valable que dans un sens ; qu’il ne s’ap­pli­que­rait pas aux terrres afri­caines où l’on peut se mas­sa­crer d’une éth­nie à une autre…

Brr… on s’a­per­çoit qu’un simple packa­ging bien inno­cent peut sou­le­ver des sujets tabous. Pour un bon­bon fan­tai­sie, c’est bien le comble !

Admi­rable Desi­gn, pré­fère reve­nir sur nos terres hexa­go­nales où tous comptes faits, nous n’a­vons pas de leçons à don­ner : n’a-t-on pas inter­dit le zouave de Bana­nia pen­dant deux décennies ?

Vous me rétor­quez qu’il est reve­nu en 2004 sur un packa­ging créé par Dra­gon Rouge. Vrai, mais sans arai­gnée sur la tête, lui !