Patrick Le Quément : je reviens au design !

Pour Gérard Caron, rencontrer Patrick Le Quément à Tokyo à l’occasion du Motor Show, ce n’est pas seulement l’occasion de renouer avec une amitié de plusieurs années, mais surtout de saluer un des rares professionnels français du design, reconnu dans le monde entier.

L’occasion de faire le point sur une brillante carrière pour Admirable Design !

Patrick Le Quément et Gérard Caron à Tokyo

J’ai eu l’occasion de rencontrer Patrick à différentes occasions de son parcours professionnel. Son titre de responsable du design Renault s’est souvent accompagné d’autres responsabilités (telles que celle de la qualité à une époque) qui alourdissait considérablement sa mission.

En passionné qu’il est, cela correspondait bien à l’idée managériale et stratégique du design dans une entreprise aux côtés d’un patron comme Louis Schweitzer.

Mais comment faire face à une marque qui se développe mondialement avec l’acquisition de Nissan, Samsung et Dacia ? Peut-on alors continuer à « pratiquer le design » qu quotidien ?

A l’occasion du Motor Show 2005 de Tokyo, lors d’une soirée privée organisée dans les locaux du Centre de design avancé de Nissan, je faisais part de ces réflexion à Patrick.

« Je reviens au design » ! (l’aurait-il quitté ? !)

“Je suis maintenant sur le terrain, à côté des designers. Certes cela m’oblige à voyager sans cesse ; car nous avons ouvert des centres de design dans différentes régions du monde : en Espagne, à Paris Bastille, outre le Technocentre, en Corée, près de Séoul où travaillent environ trente designers, quand ils n’étaient qu’au nombre de 3 en 2000… Et nous venons d’ouvrir un « point design », encore modeste à Bombay où résident trois designers expatriés.

A cela s’ajoutent des missions à Tokyo sur des projets spéciaux, comme le futur 4X4 Renault, fruit d’une collaboration Renault-Nissan-Samsung… »

Dans cette vie de voyages et de management, on pourrait douter du retour de Le Quément au design !

Un crayonné du futur Koleos

Mais la réponse est claire :« Je suis avant tout un designer, je veux être là où les enjeux du design pour la marque se passent, là où les idées s’expriment et se dessinent. Même si cela te paraît utopique, c’est possible ! ! Parce que j’ai en ce moment la meilleure équipe que j’ai jamais eue. Ce qui me permet de déléguer en toute confiance.

D’autre part nous développons des techniques « tout numérique » pour disposer des technologies de design les plus performantes qui soient. Une façon aussi de se démultiplier… »

A écouter ce bougre de bonhomme, en mouvement perpétuel, il semble bien que rien ne peut freiner sa boulimie de l’action. Et l’arrivée de Carlos Ghosn n’a pas freiner le mouvement. Qu’on en juge par le champ des actions de Patrick…Renault, Samsung, Dacia sans oublier un « regard« sur Nissan, voilà de quoi s’occuper !

J’ai trouvé à Tokyo un homme en pleine forme, j’oserais dire en pleines vibrations et fêté par tous. Il est certain, alors que l’horloge ses soixante ans a sonné, qu’il ne songe pas douceurs de la retraite. “Je continue…“

Tout comptes faits, c’est la voie de la raison dans son cas. Et peut-on parler de retraite à un passionné ?

Au revoir Patrick, on reparlera alors… de design !