Fumer valorise !

A Chicago, le premier “Tobbacco Lounge” vient de s’ouvrir.

Financé par le groupe cigarettier R.J. Reynolds, il offre à ses clients la possibilité de s’adonner à leur “vice” tout en buvant un thé ou un café dans un cadre convivial, doté d’un système d’aération très sophistiqué, de l’accès Internet, d’une bibliothèque et de jeux de société.

Originalité de la proposition, ils peuvent aussi y fabriquer et y acheter des cigarettes sur mesure en choisissant l’origine de leurs feuilles de tabac. 

admirable_design_tobacco.jpg

Alors que la consommation de cigarettes est, socialement, de moins en moins acceptée, l’initiative de RJ Reynolds ouvre une nouvelle piste d’expression à ses fabricants, autant susceptible de modifier leur image que celle de leurs consommateurs.

Plutôt que de stigmatiser ces derniers en leur réservant des espaces spécifiques au sein des espaces publics, la stratégie mise en oeuvre ici consiste, au contraire, à les valoriser. En renouant avec la tradition conviviale du fumoir, mais aussi en initiant de nouvelles pratiques (choix des feuilles de tabac, fabrication de ses propres cigarettes) destinées à diffuser de nouveaux savoirs et de nouveaux gestes. 

Après les secteurs du vin, du thé, du chocolat qui ont réussi à installer une “culture” de leurs produits, voilà une opportunité pour les fabricants de cigarettes de transformer leurs consommateurs en amateurs.