Mon produit à moi !

Les marques n’ont plus le choix : le client sait ce qu’il veut et attend un pro­duit unique fait pour lui seul… dans un contexte industriel.

Le « one to one » n’en est qu’à ses débuts, favo­ri­sé par une nou­velle façon de com­mer­cer et de com­mu­ni­quer qu’est le e‑commerce.

Nico­las Cho­mette en a trou­vé une autre : la marque participative…

admirable_design_body_shop.jpg

Les marques participatives…

Pour se démar­quer de la concur­rence et affir­mer son exper­tise, The Body Shop offre désor­mais à ses clients la pos­si­bi­li­té de cus­to­mi­ser leurs soins pour le corps.

Il leur suf­fit pour cela de choi­sir un pro­duit neutre au sein de la gamme Scent Me (exfo­liant, gel douche, lait, crème ou huile de bain), puis de le par­fu­mer avec une huile à choi­sir par­mi dif­fé­rentes pro­po­si­tions, toutes au même prix, et selon le dosage qu’ils souhaitent.
admirable_design_shop.jpg

Manière pour les marques d’of­frir à leurs consom­ma­teurs la pos­si­bi­li­té de s’ap­pro­prier une offre qu’ils consi­dèrent comme de plus en plus indif­fé­ren­ciée, la cus­to­mi­sa­tion gagne chaque jour de nou­veaux ter­ri­toires. Ici, il ne s’a­git plus d’in­ter­ve­nir sur l’ex­té­rieur du pro­duit (un vête­ment, un meuble, voire la fini­tion d’un plat), mais sur sa com­po­si­tion pour en modi­fier les effets ou le ressenti.

Cus­to­mi­ser pour soi plus que pour les autres. Une nou­velle oppor­tu­ni­té d’ex­pres­sion pour des consom­ma­teurs matures qui sou­haitent s’af­fir­mer jusque dans les moindres détails et une manière pour les marques de renou­ve­ler leurs rela­tions avec eux. 

Après les marques “ser­vices” capables de répondre aux attentes de cha­cun, voi­ci le temps des marques “par­ti­ci­pa­tives” per­met­tant à cha­cun de contri­buer à l’é­la­bo­ra­tion des pro­duits qui lui sont des­ti­nés et de créer, ain­si, sa propre offre.