Yves Domergue (MBD Design)

Yves Domergue est le pré­sident de l’a­gence MBD Desi­gn depuis trente ans, dont la répu­ta­tion s’est faite sur le desi­gn pro­duit (Sncf, Ratp, Renault…)et le desi­gn d’environnement.

doc-489.jpg

Yves Domergue pré­sente son top desi­gn en pré­ci­sant que ce sont des « appré­cia­tions très dis­cu­tables , mais ils ont fait par­tie de mon pre­mier envi­ron­ne­ment d’é­tu­diant et de professionnel … » 

On ver­ra qu’il y a de la culture du métier dans ce 10/10.

doc-614.jpg

La DS Citroën. C’est l’a­bou­tis­se­ment du génie Citroën diri­gée par André Lefèbvre, qui après la trac­tion avant et la 2CV, abou­tit au chef d’œuvre : la DS 19 (1955).

doc-615.jpg

Ettore Bugat­ti. La renom­mée de Bugat­ti repose sur ses créa­tions d’automobiles.
Mais dès les années 1930, Bugat­ti s’in­té­resse au fer­ro­viaire et crée tout une gamme d’Au­to­rails (« les pur-sang du rail ») dont la construc­tion repose sur des concepts de modu­la­ri­té, de flexi­bi­li­té qui res­tent encore des approches contemporaines. 

doc-493.jpg

Tapio Wirk­ka­la. Il « invente » le desi­gn fin­lan­dais à la Trien­nale de Milan début 1950. Ses créa­tions pour Mura­no , Rosen­thal et Lit­ta­la réin­ventent l’art verrier.
Son fla­con pour la vod­ka Fin­lan­dia reste , dans le contexte de la grande consom­ma­tion , une créa­tion remarquable. 

doc-492.jpg

Braun. C’est l’a­bou­tis­se­ment d’une nou­velle culture du desi­gn pro­duit qui s’ap­puie essen­tiel­le­ment sur l” approche fonctionnelle. 

doc-508.jpg

Oli­vet­ti. Impose avec ses grands créa­teurs Sutt­sass et Bel­li­ni, une nou­velle vision du desi­gn « anti­thèse » de l’ap­proche braunienne. 

Jean Wid­mer. Pour notre école des années 1960, Jean Wid­mer reste le maître incon­tes­té du desi­gn graphique.
Son approche sys­té­mique aus­si bien pour sa série d” affiches pour le CCI du Centre Pom­pi­dou que pour les iden­ti­tés visuelles pour les grandes ins­ti­tu­tions (Musée d’Or­say, Biblio­thèque de France) donne un nou­veau sta­tut au desi­gn graphique.