Le design de l’eau tiède…

Nicolas Chomette a habitué les lecteurs d’Admirable Design à ses réflexions pertinentes et parfois décalées sur le monde de la consommation et du design.

Cette fois-ci, il fait fort : son sujet est le design et l’eau du robinet, en particulier l’eau tiède ! A notre avis, il ne doit pas boire que de l’eau…

Encore un verre, Nicolas ? 

admirable_design_plombier.jpg

Le design de l’eau tiède…

Electrolux s’apprête à commercialiser un robinet quatre usages : en plus de l’eau chaude et de l’eau froide, ce robinet offrira l’eau filtrée et réfrigérée et l’eau gazeuse. Et pour l’eau tiède, il faut toujours se débrouiller pas soi-même ?

En apparence anecdotique, cette histoire de robinet est révélatrice de la manière dont il faut aborder l’innovation. Par l’observation.

Dans les bureaux, les fontaines d’eau se sont imposées, dans les réfrigérateurs, des carafes filtrantes sont apparues. De nouvelles habitudes se prennent, de nouvelles attentes se créent. L’innovation d’Electrolux s’impose d’elle-même.

Hier d’exception, les eaux minérales gazeuses sont devenues banales au point que les consommateurs sont désormais capables de tenir des propos d’experts sur la taille et la force des bulles. Comment, dans un contexte prônant la variété des goûts et des sensations, pourraient-ils se satisfaire d’une “simple” eau du robinet ? Et l’eau tiède dans tout ça ? A la différence des autres, elle, n’est pas commercialisée. Inscrite depuis toujours dans notre quotidien et dans nos habitudes individuelles, elle a échappé à la réflexion des ingénieurs d’Electrolux. Dommage. Un robinet d’eau tiède, ça pourrait être très agréable. 

Si toute innovation a pour ambition de répondre aux nouvelles attentes, elle consiste aussi, parfois, à nous présenter sous un nouveau jour ce qui nous est familier.