Coulisses d’agence : parlez-vous charabia design ?

Les desi­gners entre-eux ne sont pas les der­niers à uti­li­ser angli­cismes, neo­lo­gismes et autres petites créa­tions ver­bales en « isme ». Au risque de ne pas être compris.

Vous me direz que les infor­ma­ti­ciens font pire… Oui, mais quand les desi­gners parlent infor­ma­tique cela donne ceci… selon Jean-Jacques Evrard (Penta­wards)

_
Bon, c'est un peu hors d'actualité...

Dialogue d’agence…

- Hé Guillaume, c’est géant ce matos.

- J’pense bien Annette, un iPel 35xx, 650/950 Ter­ra­bites, 12.000 méga­hertz, 405 grammes.

C’est une belle machine !

- Oui et cet écran 64 pouces rolos­creen exten­sible, qui rafraî­chit au 1/10.000ème. 264.000.000 cou­leurs gérées par un Intel­ro­la Pen­tium 15X, génial !

- Tu tournes avec quoi la dessus ?

- Sony­Pho­to­Quark 10.5.2.a

- En ému­la­tion supracorrigée ?

- Non c’est plus la peine ! Il est com­pa­tible avec la pla­te­forme GPS en contacts hert­ziens multidirectionnels.

- Et les fonts, tu les charges en direct ou tu tra­vailles avec e‑Suitcase via le net ?

- J’ai ins­tal­lé les 18.000 screen & print et j’ap­pelle en formes de style direct par GigaE­ther­net 1000/1008.

- Et tu satures jamais avec çà ?

- Rare­ment mais il res­tart en auto­ma­tique sans switch-off, avec mon dri­ver GoGo-No-Krash.

- Guillaume m’a dit que son nou­veau dri­ver tower titane pou­vait gérer 144 DVD rec­to ver­so 526x. Cà lui fait gagner du temps.

- Evi­dem­ment, il peut gérer 1728 imports sans faire appel au boos­ter 4DMac et prin­ter ses sépa­ra­tions 16 couches sans…

Euh, je vous prie de m’ex­cu­ser de vous inter­rompre mes­sieurs mais auriez-vous l’a­ma­bi­li­té de me dire où se trouvent le papier calque et les marqueurs ?

- C’est qui celui-là ?

- C’est un sta­giaire, il vient d’ar­ri­ver. J’com­prends rien à ce qu’il dit !