Design, Renault, Séguéla…

Le desi­gn auto­mo­bile n’est pas ce qu’on croit… aux dires de Jean-jacques Evrard (Penta­wards) qui nous offre un autre papier d’hu­mour sur les petits tra­vers de nos métiers et… des clients.

Entrez dans les secrets du desi­gn de la future Renault ! !

admirable_design_Seguela.jpg

Le client a lu Séguela…

- Hé Cathe­rine, ton troi­sième pro­jet de voi­ture, là à droite, le client va ado­rer. A part la couleur…

- Quoi la couleur ? 

- Le client veut des cou­leurs à la Stark.
Et pour les tis­sus c’est pareil.

- Qu’est ils ont mes sièges ? 

- Le client a lu le bou­quin de Che­toc­chine. Il veut des cou­leurs qui créent le doute. Et des tex­tures plus moel­leuses. Et puis l’ha­bi­tacle c’est pas idéal.

- Com­ment pas idéal ?

- Le client a lu Pop­corn. T’as pas pen­sé aux enfants. Où sont les air­bags colorés ?
Et le logo, on le voit à peine.

- A peine ? Il est plus grand que les phares ! 

- Écoute, le client à lu Beu­stein Blan­chet, l’i­mage Renault on est fier de l’ar­bo­rer. Agran­dit moi ça.

Pour le reste ça ira. Sauf que…

- Sauf que quoi ?

- Pour le client, c’est pas assez futu­riste. Faut des formes plus avant-gar­distes, foe­tales. Tu vois ce que je veux dire. admirable_design__livre_Seguela_2.jpg

ON est dans le troi­sième mil­lé­naire, non, celui de la femme.

Et puis le tableau de bord, ça va pas du tout !

- Qu’est-ce qui ne va pas ? 

- Le client a lu Ségué­la. Ajoute une lampe solaire spé­cial visage côté pas­sa­ger et c’est du tout cuit !

C’est quand même pénible : vous, les créa­tifs, il faut tout vous dire.