What If ? Un drôle de livre sur les marques…

Il y a des livres commes celui-là qui vous remettent les idées en place. Les deux auteurs sont reconnus comme de véritables spécialistes qui savent de quoi ils parlent. Alors, ils ont décidé de parler du marketing avec la langue de l’humour et celle de l’absurdité . C’est bourré d’idées, de réflexions indispensables avant de commencer un business plan, de lancer sa propre agence, de relooker son packaging, de réfléchir à sa carrière. Indispensable, on vous dit !

Photo ci-dessus : Jean Jacques Evrard

Brice Auckenthaler, fondateur d’eXperts à Paris, cabinet en innovation et Jean Jacques Evrard, fondateur de d/g*brussels, agence de design de marques ont uni leurs métiers pour proposer un livre original et passionnant. En 20 chapitres ils font la part belle aux tendances actuelles et futures. Facile à lire mais bourré d’exemples

Photo ci-dessus : Brice Auckenthaler

What if ? permet à ceux qui sont les acteurs du marketing de découvrir les tendances qui font ou feront vendre. Et aux consommateurs de comprendre ce qui se cache parfois derrière les produits qu’ils achètent.
Abondamment illustré, What if ? se lit comme un magazine.
D’ailleurs voici ce qu’en disent les auteurs :

doc-692.jpg

What if ? Why ?

“Ami passionné de marketing, ce livre est pour vous.
Nous, Jean Jacques Evrard et Brice Aukenthaler, sommes deux passionnés des marques, des produits, des innovations, des tendances. Nos lieux de prédilection sont les supermarchés, les centres commerciaux, les grandes villes, les rues et les web sites du monde entier. Comme vous, nous avons la chance de pouvoir vivre dans un monde libre dans lequel la création et l’innovation sont les principaux moteurs.

Grâce à elles, l’humanité est passée de l’ère du silex à celle du quartz.

Sans prétention, nous observons sans cesse ce monde de la libre entreprise, les sens toujours en éveil. Par goût du partage, nous mettons sur papier nos réflexions, nos pensées, nos coups de cœur sur ce qui nous étonne et nous émerveille.

Nous avons voulu rendre ce livre facile à lire car, travailleur acharné, le temps vous manque. Chacun des vingt « What if ? » peut se lire en quelques minutes et est un condensé de tendances actuelles ou à venir.

Comme vous le feriez avec des vitamines, consommez-en un par jour ou par semaine… selon votre état.” C’est comme cela que les deux auteurs nous ont présenté leur bouquin…

doc-693.jpg

Les 20 what if ? ou les 20 vitamines du livre.

Vitamine #1 : et si… l’entreprise était un terrain de jeux ?

Où le lecteur découvrira que l’innovation est probablement la seule façon de jouer dans l’entreprise. Les entreprises et individus manquent en effet de terrains de jeux pour être acteurs de leur vie et non plus simples «  interprètes ».

Et si vous vous inspiriez de Lego et de sa mission : “Nurture the child in each of us” pour regarder vos projets avec de nouveaux yeux ? Et pensez, s’il-vous plaît, à remercier vos collaborateurs qui se sont impliqués sur ces marathons faits de nombreux sauts de haies que sont les processus d’innovation

Vitamine #2 : et si… la verticalité faisait monter les ventes ?

Où vous comprendrez comment le dentifrice, les pâtes, les biscuits, le chocolat,… sont passés d’un état horizontal à la verticalité. Comme les Cent Wafers de Lu, les chaînes Hifi de B&O, le logo des Pages d’Or, le beurre liquide Solo…Un changement de statut qui repositionne une marque et dynamise les ventes…

Vitamine #3 : et si… le multibranding était une façon de réinventer la marque ?

Où vous découvrirez qu’en ce début de nouveau millénaire mouvementé, les entreprises & leurs salariés ont dû apprendre à se reconfigurer, à s’adapter. Ne pouvant pas résoudre tous les problèmes toutes seules [cibles, technologies, distribution, communication…], elles apprennent progressivement à s’associer, pour créer ensemble de nouveaux produits, de nouveaux services… voire de nouvelles marques [exemple japonais : WiLL]. Le multibranding© représente, de notre point de vue, la forme la plus avancée du marketing de l’innovation.

Vitamine #4 : et si… on rigolait un petit peu ?

Où comment, à l’instar des Kinder Surprises qui sont dans l’ordre, de l’émotion, une découverte, un jouet, du plastique et, accessoirement, du chocolat, les
Coca-Cola, Procter, Nestlé et bien d’autres, font entrer le fun dans les produits de grande consommation et privilégient l’humour, pas la guerre… des prix !

Vitamine #5 : et si… l’émotion faisait la différence entre l’indifférence et le succès ?

Où vous partirez à la découverte du premier hôtel McDo,et des appareils électro-ménager Milka. Où pourquoi le consommateur achète d’abord avec son cœur, ses tripes, son émotion plutôt qu’avec son portefeuille et sa raison…

Vitamine #6 : et si… les étoiles Michelin étaient décernées un jour aux pharmaciens ?

Où vous découvrirez que la vague des boissons énergétiques, des aliments bio et des vitamines n’est pas une simple mode mais bien un phénomène planétaire au potentiel commercial énorme…Un pacte agro-médical est-il en train de s’organiser ?

Vitamine #7 : et si… vous créiez de la valeur mais de la bonne ?

Où vous découvrirez l’autre sens du mot valeur. Toute entreprise procède d’une vision juste ou fausse, exprimée ou non exprimée, enracinée dans le passé, justifiée par le présent et projetée dans le futur. Cette vision guide la mission que l’entreprise entend jouer sur son marché. S’il y a consensus sur cette logique, il existe néanmoins une confusion sur le contenu du mot « valeur ». L’entendre seulement au sens financier du terme – comme c’est souvent le cas en ce moment – procède d’une vision réductrice de l’entreprise.

Vitamine #8 : et si… on pensait vraiment aux seniors ?

Où vous découvrirez comment les grands groupes américains segmentent leur offre produit en fonction des ages. Quaker et Campbell’s pensent vraiment aux seniors et savent leur parler juste. Et vous, vos produits sont-ils acceptés par les consommateurs les plus aisés et les plus exigeants ?

Vitamine #9 : et si… on faisait du marketing au pif ?

Où vous respirerez le parfum de l’innovation et découvrirez que même un service peut avoir son propre parfum.

doc-694.jpg

Vitamine #10 : et si… la différence entre un succès et un échec tenait, en fait, à très peu de chose ?

Où les auteurs de What if en appelle aux directeurs marketing : non, les échecs de produits ou services ne sont pas forcément des plaies ! Ressortez-les des placards, des tiroirs ! Servez vous de ces échecs pour vous amuser ! Jouez avec pour mieux rebondir ! Et retenez le précepte des Shadocks : « En essayant continuellement, on finit par réussir. Donc, plus cela rate, plus cela a de chances de réussir » ou celui de Watson, le fondateur d’IBM : « Pour multiplier les succès, il faut multiplier les échecs ».

Vitamine #11 : et si… c’était le retour du Flower Power ?

Où vous lirez que, aux quatre coins de la consommation, les marques redécouvrent les fleurs. Après des années de minimalisme réduit au strict minimum, une telle profusion verte salue le retour de la bonne humeur. Comme un printemps de la consommation après les heures de crise ?

Vitamine #12 : et si… les marques étaient en danger ?

Où vous aurez la confirmation que le consommateur est devenu un expert marketing qui résiste aux marketeurs, zappe avec sa carte bleue et peut boycotter temporairement quand il juge qu’une marque va trop loin, lui complique la vie, ou lui propose de fausses nouveautés, sans réelle valeur ajoutée différenciante.

Vitamine #13 : et si… les robots rêvaient un jour ?

Où vous, pauvres humains, découvrirez de multiples initiatives liées à la robotisation. Dans 10 ans les robots, longtemps cantonnés aux usines, seront partout dans notre vie quotidienne. Capables à la fois de réfléchir et d’agir sur leur environnement, infatigables, discrets et toujours plus efficaces, même face à l’imprévu, ils deviendront, dans une génération, comme l’avait bien pressenti Isaac Asimov, d’indispensables auxiliaires dans toutes les activités humaines, qu’il s’agisse de nous divertir, nous soigner ou nous aider dans une multitude de tâches.

Vitamine #14 : et si… l’extension du territoire d’une marque permettait de la pérenniser ?

Où vous apprendrez que l’extension de marque est une formidable façon de faire faire de la gymnastique aux marques autour de leurs valeurs spécifiques. Seule condition : comprendre que le métier d’une marque [ce que l’entreprise fabrique] n’a rien à voir avec ses valeurs [le cœur de la marque, souvent résumable en un mot clef] et sa mission. Vous y découvrirez 3 façons d’étendre une marque :

1- S’étendre autour de sa valeur clé et non pas autour de son métier d’origine

2- S’étendre en s’entendant avec d’autres marques

3- S’étendre en se ressourçant dans l’histoire de la marque elle-même

Vitamine #15 : et si… on croyait aux anges et aux démons ?

Où aux côtés de Harry Potter, vous jouerez à l’apprenti sorcier pour vous attirer les faveurs des anges et des démons. Sachez vous servir du malin et convaincre vos consommateurs avec des sourires angéliques. Décriptez les signes issus du Moyen-Age qui reviennent aujourd’hui séduire les plus jeunes à travers de nouvelles fêtes et imageries sataniques.

Vitamine #16 : et si… vous ralentissiez ?

Où vous vous questionnerez avec nous sur les 6 raisons qui expliqueraient pourquoi l’homme est toujours aussi pressé. Courant, tel le lapin dans Alice au Pays des Merveilles, après son futur qui s’emballe. Peut être est-il temps de faire une pause pour y réfléchir ?

Vitamine #17 et si… vous innoviez en vous tournant sur votre passé ?

Où vous vous direz que si l’entreprise se persuadait qu’innover, qu’avancer, consiste souvent à avoir de nouveaux yeux sur son passé plutôt que quêter à perdre haleine de nouveaux paysages ? Innover tout en bâtissant sur le roc du passé, voilà une opportunité stratégique. Sans automatiquement sacrifier à la nostalgie de baby-boomers sur-consommateurs, de grandes marques ont déjà tiré profit de la démarche…

Vitamine #18 : et si… le design, le vrai, entrait aussi dans votre quotidien ?

Où pour fuir la banalisation qui appauvrit tout, même le luxe, vous accompagnerez Philippe Starck, Jean Paul Gaultier, Ross Lovegrove et d’autres grands designers dans le monde du beau pour dire aussi « la laideur se vend mal ».

Vitamine #19 et si… les chiens valaient mieux que les hommes ?

Où vous verrez comment vendre du lait à 4,5Euro le litre et comment vous servir de ce qui se passe dans le laboratoire marketing qu’est la Pet Food Industry pour orienter vos actions marketing et pour créer des nouveaux produits pour les humains.

Vitamine #20 et si… on rêvait un peu ?

Où vous serez projetés en 2027 pour vous rendre compte que l’innovation n’a pas de limites et que les rêves les plus fous d’aujourd’hui se sont souvent rien en regard de la réalité du futur. Mais l’entrepreneur rêveur qui est en vous, dopés par les vitamines de « What If ? » est d’attaque pour dynamiser son marché et créer les produits et services de demain.

Où trouver ce drôle d’objet indispensable ?

Aux éditions Passion4Brands est en vente au prix de 29EUR (frais d’envoi compris) via info@dga.be
156 pages, full quadri, couverture cartonnée , 21 x 21cm, langue anglaise

WEB SITE : www.passion4brands.com