Comment apprendre le design ?

Admirable Design a toujours donné dans ses articles une grande place à l’enseignement du design. Le taux de fréquentation de ces rubriques sur notre site est considérable.

La difficulté étant de rester impartial vis-à-vis des établissements…

Aujourd’hui Jean-Jacques Urvoy (auteur du livre « Packaging ») nous présente l’ECV et ses particularités.

admirable_design_ECV.jpg

L’Ecole de Communication Visuelle (ECV), créée en 1984 par Patrick Hermand, est présente sur quatre villes en France : Paris, Nantes, Bordeaux et Aix-en-Provence.

Cette école de design s’est développée, en innovant par l’introduction dans son enseignement de modules comme l’histoire de l’image, l’anglais, le dessin d’animation, la stratégie visuelle, l’expression orale et surtout une extraordinaire ouverture sur l’international. Son ambition : bien préparer les étudiants aux multiples facettes de la réalité professionnelle.

Une interview de son Président, par l’un de ses professeurs qui a connu l’école dès ses débuts.

Jean-Jacques Urvoy
Qu’est-ce qui vous différencie vraiment des autres écoles de design et de communication ?

Patrick Hermand
L’ECV forme des concepteurs de la communication visuelle et non pas seulement des techniciens de l’image. L’ECV donne à ses étudiants la capacité de maîtriser une réflexion et une stratégie globales de la communication, en amont de la création. Cette différence est essentielle, elle est l’élément clef du devenir de nos étudiants dans leur futur métier.

Si, enseigner les techniques de création et de réalisation reste incontournable, l’important aujourd’hui est de donner une vision large, grand angle, de la communication.

On ne fait plus « carrière » comme avant dans une seule et unique agence, l’étudiant doit se préparer à bouger et à évoluer. La maîtrise de cette évolution passe par cette capacité à gérer globalement les problèmes de communication. C’est la garantie de son autonomie et de sa liberté dans l’exercice de sa vie professionnelle.

Sur le marché de la création, la tendance est à la concentration des grandes enseignes de la publicité et du design au sein de grands réseaux internationaux. En parallèle, une myriade de petites structures très réactives et très performantes se sont aujourd’hui constituées, elles sont une excellente alternative pour les jeunes diplômés.

Les étudiants suivent cette tendance, ils sont de plus en plus nombreux à créer leur propre structure au sortir de l’école.

Patrick Hermand

JJU :Quelle est la position de l” ECV à l’international ?

Les métiers de la création ne connaissent pas de frontières ; dans les agences de création à Londres, Paris, Barcelone, New York, les équipes sont constituées de créatifs du monde entier.

Confronter les étudiants à cette réalité internationale dans leur école est un des grands enjeux de la formation. A l’ECV tout y contribue, les stages, les workshops, les échanges d’étudiants, les enseignants.

Cette confrontation est un enrichissement de la formation, de la culture de nos étudiants, elle facilite et prépare aussi ceux qui veulent travailler à l’étranger.

C’est dans cet esprit que l’école a intégré le réseau international d’universités Cumulus, et participe au programme européen Erasmus.
L’ouverture à l’international est ce qui a le plus longtemps fait défaut aux écoles de création françaises.

À l’ECV Paris, 10 % des étudiants sont étrangers et représentent 17 nationalités différentes, soit le double de la représentation étrangère d’il y a 5 ans.

Packagings : créations d'élèves

JJU Quels sont les axes prioritaires pour l’avenir de l’école ?

L’ouverture est plus qu’un état d’esprit, c’est une volonté affirmée à l’ECV, qui s’exprime aussi bien à l’international que dans ses contacts avec le milieu professionnel.
Le pire qui puisse arriver à une école est de s’enfermer dans ses certitudes et ses habitudes, de se scléroser derrière ses murs et sa pédagogie.

Une bonne pédagogie repose sur un socle solide, de valeurs intemporelles comme le dessin, l’observation, l’imagination, la culture. Mais elle doit se nourrir en permanence d’échanges avec le monde extérieur. Cette interactivité guide et enrichit les réflexions sur la pertinence d’une pédagogie.

Les enseignants, par leur professionnalisme, contribuent largement à cet enrichissement dans l’école et c’est aussi à l’occasion de moments privilégiés comme les rencontres avec les professionnels autour de jurys, ou lors des visites d’agence pendant les stages que se consolident ces liens indispensables. 

Pour l’avenir, l’ECV veut continuer dans cet esprit d’ouverture, en s’appuyant sur son réseau d’anciens élèves et en renforçant ses contacts à l’international.

Publicité : création d'élèves