Les marques nous invitent…

Pas à pas nous arri­vons au mar­ke­ting « one to one », rêve de tous les make­teurs qui ne pensent qu’à mur­mu­rer à l’o­reille du consommateur…

Dans cet esprit, Nico­las Cho­mette (B & G Desi­gn) signale aux fidèles d’Ad­mi­rable Desi­gn Car­tier qui imite Tup­pe­ware… aux Usa !

admirable_design_cartier-2.jpg

 Marque d’hôte.…

Aux États-Unis, Car­tier orga­nise des « Car­tier Ate­liers » au domi­cile de ses clientes sur le modèle des tra­di­tion­nelles réunions Tup­per­ware. La maî­tresse de mai­son invite quelques amies et connais­sances pour un déjeu­ner, l’oc­ca­sion pour cha­cune d’elles de décou­vrir les der­nières créa­tions du joaillier avant d’as­sis­ter à une confé­rence cultu­relle orga­ni­sée par la marque. Dans un registre simi­laire, mais en France cette fois, Ken­zo pro­pose, depuis peu, Chez­Ki, un « ate­lier-décou­verte » d’une heure, orga­ni­sé dans un salon pri­vé et ouvert à une dizaine de per­sonnes préa­la­ble­ment ins­crites sur son site qui peuvent ain­si décou­vrir la gamme de soins Ken­zo­Ki. Chaque par­ti­ci­pant repart avec un bilan per­son­na­li­sé et les pro­duits qui lui cor­res­pondent sous forme de doses d’essai.

Cer­tains ne man­que­ront pas de noter le goût mar­qué des marques pour le mot « ate­lier », signe plus ou moins conscient d’une volon­té de leur part de signi­fier qu’elles ne sont pas que dans le concept et l’i­mage, mais aus­si dans le « faire » et dans « l’é­change ». Les autres ver­ront dans ces ini­tia­tives le signe avant-cou­reur d’une nou­velle manière de prendre la parole de la part des marques et, plus par­ti­cu­liè­re­ment, des marques sélec­tives : moins en ten­tant de s’im­po­ser dans un bain média­tique (archi-)saturé qu’en sus­ci­tant une envie de ren­contre apai­sée avec leurs ache­teurs poten­tiels dans un cadre infor­mel et non-marchand.

La « marque-hôte » comme nou­velle pos­ture de marque ?