La recherche sur le design…Quoi ?

Recherche en desi­gn, sur le desi­gn, pour le desi­gn et avec le desi­gn… La notion de recherche quand elle se rat­tache au desi­gn sus­cite bien des qui­pro­quos et des impré­ci­sions. Admi­rable Desi­gn a deman­dé à Fré­dé­ric Degou­zon char­gé de la recherche à l’E­cole de desi­gn Nantes Atlan­tique. de par­ta­ger quelques réflexions sur le sujet.
A lire…

admirable_design_College.jpg

Quelle recherche ?

Quelques pos­tu­lats nous ont gui­dé pour qua­li­fier ce qui pour­rait carac­té­ri­ser une démarche de recherche en design.

L’ac­ti­vi­té de recherche a pour objec­tif la pro­duc­tion de connais­sances à par­tir d’un socle épistémologique.

Dans une dis­ci­pline de pro­jet comme le desi­gn, une tri­an­gu­la­tion « objet – sujet – pro­jet », s’ins­cri­vant dans un contexte éco­no­mique, social, cultu­rel, tech­nique, forme la base de l’ac­ti­vi­té de concep­tion. Chaque som­met du tri­angle res­sort gros­siè­re­ment de champs dis­ci­pli­naires de recherche bien cir­cons­crits. Ce pour­rait être ain­si les sciences pour l’in­gé­nieur pour l’ob­jet, les sciences humaines pour le sujet et les approches métho­do­lo­giques notam­ment dans le cadre d’une démarche d’innovation.

La pro­duc­tion de connais­sance dans la recherche en desi­gn pas­se­rait donc par la pro­duc­tion d’une éva­lua­tion du pro­jet, qui peut don­ner lieu à dif­fu­sion, apport en péda­go­gie ou valo­ri­sa­tion dans le cadre industriel.

Quel desi­gn ?

Le desi­gn qui nous inté­resse ici et donc le champ dis­ci­pli­naire cor­res­pon­dant est celui du desi­gn dit « indus­triel » , l’ex­ten­sion du concept de desi­gn sup­po­sant une diver­si­té de modèles théoriques.

Une acti­vi­té de desi­gn indus­triel entraîne, dans notre vision, la com­bi­nai­son de plu­sieurs éléments :

= un pro­ces­sus de concep­tion essen­tiel­le­ment induc­tif, asso­cié à une connais­sance com­po­site, dans un contexte indus­triel de production ;
= une culture spé­ci­fique, pas­sant par l’ap­pren­tis­sage artis­tique du praticien ;

= une approche anthro­po­cen­trée (dimen­sion éthique)

= l’é­va­lua­tion d’un contexte économique
admirable_design_universite.jpg

Quelle acti­vi­té de recherche au sein d’une école de design ?

Dans toutes les écoles de pro­jet, une cer­taine confu­sion peut amal­ga­mer recherche et projet.
Une étape reste à fran­chir pour se situer véri­ta­ble­ment dans un pro­ces­sus de recherche : le déve­lop­pe­ment d’une acti­vi­té réflexive sur le pro­jet avec éva­lua­tion, pro­duc­tion de connais­sance et diffusion.

L ‘éva­lua­tion passe par un dis­po­si­tif qui per­met de vali­der les dimen­sions de mar­ché, d’u­sage et de tech­no­lo­gie du pro­jet de desi­gn, en convo­quant des dis­ci­plines connexes mobi­li­sées dans le processus :

= Sur l’u­sage : l’anthropologie

= Sur le mar­ché : les sciences de gestion

= Sur la tech­no­lo­gie : les sciences de l’ingénieur

= Sur la forme et l’é­mo­tion : psy­cho­lo­gie cog­ni­tive, sémio­tique, his­toire de l’art…

…†out en conser­vant la spé­ci­fi­ci­té de la recherche en design.

Ce pro­ces­sus doit s’ap­puyer sur des sup­ports maté­riels et des pro­to­coles, qui consti­tuent des dis­po­si­tifs expé­ri­men­taux basés sur des démons­tra­teurs. Cette acti­vi­té expé­ri­men­tale forme le cœur d’une acti­vi­té de labo­ra­toire, qui doit s’ins­crire dans un cadre épistémologique.

L’a­na­lyse des résul­tats des dis­po­si­tifs d’é­va­lua­tion pré­cé­dents, ain­si que la défi­ni­tion du cadre épis­té­mo­lo­gique dans les­quels ils s’ins­crivent doivent être docu­men­tés pour leur éva­lua­tion par les pairs, col­loques, publi­ca­tions ou formes alter­na­tives propres à la recherche en design.
C’est le nombre de ces docu­ments et leur expo­si­tion qui donnent l’in­dice de pro­duc­ti­vi­té du laboratoire.

La connais­sance ain­si pro­duite peut ali­men­ter l’ac­ti­vi­té péda­go­gique, notam­ment via les ensei­gnants avec une double acti­vi­té péda­go­gie et recherche, la dif­fu­sion scien­ti­fique, ain­si que la valo­ri­sa­tion par le mar­ché, par l’ex­ploi­ta­tion de la pro­prié­té intel­lec­tuelle et l’in­cu­ba­tion de pro­jets d’en­tre­prises innovantes.

Ce cercle ver­tueux per­met ain­si de construire une recherche en desi­gn prag­ma­tique, située, ins­crite dans son époque et son envi­ron­ne­ment, en reliant péda­go­gie, recherche et indus­trie. Nous n’en sommes aujourd’­hui en France qu’aux bal­bu­tie­ments de telles démarches, mal­gré les efforts de valeu­reux pion­niers. Ces démarches repré­sentent mal­gré tout une oppor­tu­ni­té d’é­vo­lu­tion indis­pen­sable pour tous ceux qui s’in­té­ressent à l’en­sei­gne­ment du design.