Haute Définition et make up

Eli­sa­beth Damour (Sui­vi d’Ef­fets), nous amène à nous poser une ter­rible ques­tion : que faire quand la TV haute défi­ni­tion révèle avec trop de pré­ci­sion les défauts de peau des invi­tés de Michel Drucker ?

Les desi­gners de make up ont trou­vé la solu­tion ! Ouf !

Déci­dem­ment Admi­rable Desi­gn ne vous cache rien…

admirable_design_make_up_HD.jpg

La lin­ge­rie est l’é­crin de la peau ; les tis­sus ne sont pas les seuls à pro­po­ser d’habiller l’épiderme en fai­sant preuve d’innovation et d’imagination.

La Haute Défi­ni­tion selon Make Up For Ever
Il y a quelques années, alors que les camé­ras haute défi­ni­tion font leur appa­ri­tion, les maquilleurs de pla­teau s’inquiétèrent de cette inno­va­tion tech­no­lo­gique qui fai­sait res­sor­tir les détails de la peau à l’écran et ren­dait beau­coup plus visible les imper­fec­tions. Dany Sanz, fon­da­trice de Make up for Ever, maquilleuse et ancienne élève des Beaux-Arts, décide d’apporter une réponse tech­no­lo­gique à ces nou­velles contraintes.
Quelques années de recherche et déve­lop­pe­ment plus tard, la socié­té lance une gamme de fond de teint spé­ci­fique, HD Com­plexion et une poudre dont la for­mule est ori­gi­nale : c’est un concen­tré de poudre de silice miné­rale qui ne contient pas de talc. Un point clef, sou­ligne Xavier Hot­tin­ger, res­pon­sable RP pour l’Europe car ain­si ce pro­duit ne des­sèche pas la peau.
Aujourd’hui, Make up for Ever fait par­tie du groupe LVMH et emploie une cen­taine de per­sonnes en étant pré­sente dans de nom­breux pays. Un exemple réus­si d’innovation transverse. 

Une Pho­to : 2 pack­shots HD