La marque, arme anti-crise ?

La crise ! La crise ? Les desi­gners, gens orien­tés par défi­ni­tion vers le futur, ne veulent voir en elle qu’un pas­sage, qu’une épreuve pour le Socié­té. Il savent qu’il y aura un après crise. D’ailleurs ils y tra­vaillent déjà !

C’est le cas de Vir­gi­nie Pari­sot, Dg de Des Faits Des Actes,
agence conseil en stra­té­gie de marque, filiale de Saguez & Partners.

admirable_design_computer.jpg

La marque, arme anti-crise ?

La crise, non… une mutation
Oui, la situa­tion n’est pas bonne. Oui, le com­por­te­ment du consommateur
change en consé­quence. Oui, il faut prendre des mesures mais il convient de
ne pas par­ler uni­que­ment de réduc­tion d’investissement, d’intensification de
pro­mo­tion et de réduc­tion des coûts. Bais­ser ses prix per­met (par­fois) de
recru­ter, dans la mesure où l’offre de la marque pré­sente un vrai intérêt.
Mais quels sont les effets à moyen et long terme sur la per­cep­tion de la
marque ? La pau­pé­ri­sa­tion et la dégra­da­tion de son image… Sou­vent un cache
misère d’un pro­blème plus pro­fond : ce que la marque a vrai­ment à offrir.

Il n’a jamais été autant le moment de se différencier
La marque se doit pour résis­ter de pro­po­ser un point de vue sur son marché.
Est-elle essen­tielle aux yeux du consom­ma­teur ? Ses pro­duits et services
offrent-ils un vrai plus ? Des ques­tions fon­da­men­tales dans ces périodes
dif­fi­ciles. Ces ques­tions, ne nous le cachons pas, demandent du temps de
réflexion, d’écoute interne, d’analyse des mar­chés. Un temps de remise en
ques­tion pré­cieux qui per­met à une marque de refor­mu­ler son offre, mieux
mar­quer son ter­ri­toire, amé­lio­rer sa lisibilité.

A la recherche du smart discount.
En temps de moro­si­té, le consom­ma­teur attend tou­jours une expé­rience mais le
prix est un élé­ment déter­mi­nant. Il ne com­pare plus néces­sai­re­ment pour
débus­quer les prix les plus bas mais pour trou­ver le meilleur rapport
qualité/prix/bénéfice.

Le desi­gn glo­bal.. de marque
Le desi­gn glo­bal est le bras armé de la stra­té­gie de marque. Il per­met de
faire émer­ger le point de vue de la marque, à tra­vers ses diverses
incar­na­tions, que ce soit le logo, les offres, le point de vente, le
par­cours client… À prix com­pa­rables, Ikéa semble beau­coup plus dynamique
qu’un Confo­ra­ma. C’est l’illustration par­faite du desi­gn qui donne du sens à
la marque en par­tant d’un point de vue clair et différenciant.