Le design du poil !

Le desi­gn au ser­vice du poil ? Voyez com­ment la cor­vée du coif­feur pour homme a été ana­ly­sée en tranches fonc­tion­nelles pour obte­nir une coupe de son choix à 8 € et en 10 mn. Hum ?

Jean-Jacques Evrard (Penta­wards) en dit plus à Admi­rable Design…

admirable_design_japon-14.jpg

Au poil…

C’est bien connu, les hommes détestent pas­ser chez le coiffeur.
Mais chez QB House, (QB pour Quick Beau­ty ! ! !) on ne coupe pas les che­veux en 4. On fait des coupes en 2 temps 3 mou­ve­ments et en 10 minutes et pour seule­ment 1000 Yens soit 8 €.

De l’extérieur, le salon fait plu­tôt salon lavoir. Tech­nique et froid. Mais tout y est pré­ci­sé­ment indi­qué. Avant d’entrer on sait donc à quoi s’en tenir. D’abord une tube lumi­neux indique le temps d’attente. Vert, on vous coiffe de suite. Jaune, cinq à dix minutes d’attente, rouge 15 ou plus. Mais le plus cocasse est le dis­tri­bu­teur auto­ma­tique de tickets.

admirable_design_coiffeur.jpg

D’abord il n’accepte que les billets de 1000. Pas de pièces, ni d’autres billets. 1000 un point c’est tout. Le ticket indique le numé­ro d’ordre. Il est encore pré­ci­sé que la coupe pren­dra 10 minutes. Ticket en main, le qui­dam fait la file. Quand vient son tour, il remet le ticket au coif­feur et lui dit ce qu’il veut comme coupe. Tout cela est clai­re­ment expli­qué en pic­to­grammes agré­men­tés de textes en japo­nais et en anglais. 

D’autres signes pré­cisent qu’on ne peut ni man­ger, ni télé­pho­ner, ni fumer dans le salon. 

A l’intérieur, 3 sièges et devant cha­cun une sorte d’armoire avec tout le néces­saire utile au figa­ro. Miroir, peignes, brosses, spray, séchoir inté­gré, essuies chauds, pinces, etc… plus un long tube aspi­ra­teur et bien sûr balais et ramas­sette pour faire place nette après le départ du tondu.

admirable_design_tokyo-8.jpg

J’oubliais, un écran plat inté­gré per­met de pas­ser le temps en regar­dant la météo. C’est vrai qu’en 10 minutes, il n’y a pas plé­thore de pro­grammes à la découpe.

Der­rière ces 3 « armoires » une salle d’attente, pas pour les clients, non, pour les coif­feurs en attente de client.

Tout est assez chi­rur­gi­cal, asep­ti­sé, blanc et bleu, froid,… mais d’une effi­ca­ci­té redou­table. Semble-t-il… je ne suis pas allé jusqu’à essayer le ser­vice pour vous ! Il y a des limites tout de même. J’ai vu entrer un client, et j’ai atten­du pour voir le résul­tat. Au poil il était le quidam.

Comme par hasard la chan­son de Brel « au sui­vant » m’est venue à l’esprit. Bizarre, non ?

A voir :