Les armes du design…

La guerre, les armes, la puissance, autant des motivations viriles à exploiter par le design ?

On peut le penser si on en juge par le coup d’œil affûté de Jean-Jacques Evrard (Pentawards).

Aux armes consommateurs ! Hum…

admirable_design_ARMES4.jpg

Les armes du design et du marketing.

Voilà plus de 60 ans que nous vivons en paix et que le bruit des armes ne s’entend plus en vrai que pour célébrer les événements royaux ou qu’en période de chasse aux lapins, et en faux au cinéma ou à la télé, chaque fois qu’on l’allume !

admirable_design_bollinger.jpg

Les fusils, revolvers, bazookas et autres sabres ne suscitent plus la peur mais, au contraire, déclenche souvent les agréables frissons du défendu. C’est donc logiquement que les soldats du marketing utilisent ces armes… comme armes de vente.
Il y a d’abord eu la boisson énergisante Bomba, dont la bouteille en forme de grenade nous vient d’Autriche (Aïe ! ! !). Mais voici que la brasserie Carlsberg’s Jacobsen sort une édition de luxe – et limitée à 600 bouteilles – d’une bière vendue 250€ le flacon dont les étiquettes représentent des armes (revolver, grenade, avion de chasse, tank) mixées au célèbre éléphant de la marque. 250€ la bouteille ! C’est le coup de fusil !

admirable_design_lipstick-2.jpg

Déjà en Russie on pouvait acheter la Red Vodka dont la bouteille très design a la forme d’une balle de guerre, « full metal jacquet ». Au Brésil c’est Nestlé qui propose un drink dans une canette avec bouchon-gobelet en forme de balle de revolver… 

Il y a aussi le fun des gadgets qui détournent les armes pour en faire un sèche-cheveux ou un cuit-œuf… mais que dire de ce cher Philippe Starck qui fait flèche de tout bois avec ses luminaires dont le pied est un flingue ou une kalashnikov. Karl Lagerfeld n’est pas en reste avec les pompes de Madona dont le talon est un colt. Pauvre Mademoiselle CC. Les magazines de mode ont bien compris l’attrait des armes et en font leurs couvertures. 

admirable_design_lagerfeld_ARMES3.jpg

Eric Berthès a créé un étonnant design pour Bollinger, spécial 007. La bouteille de champagne est logée dans un très luxueux coffret collector en forme de balle de revolver Walter PPK, (qui peut bien sûr servir de coffret de rangement une fois la bouteille dégustée), le tout tiré à 207 exemplaires et vendu 4000€. Les bijoux et autres accessoires de modes bling bling tirent aussi leur inspiration dans les armes qui deviennent d’or (pour qui) ou de diamants. 

Pour finir, rendons à Al Capone le soin de tirer le dernier coup de son PM Thompson 1921, lui qui figure maintenant sur des emballages d’épices à la marque CCC brands de Chicago. Aurait-il apprécié ?
Il est temps de sonner le cessez le feu.

admirable_design_pin_up.jpg