Gérard Mermet (Sociologue, Francoscopie)

Gérard Mer­met, le socio­logue qui aus­culte les Fran­çais dans leurs com­por­te­ments quo­ti­diens depuis près de 20 années ! Tous les deux ans, le fruit de ses obser­va­tions donne nais­sance à une nou­velle édi­tion du fameux Fran­sco­pie édi­té chez Larousse, dont il écrit les 400 pages de la pre­mière à la der­nière ligne. Il a don­né à AD ses regards sur le desi­gn. Mais pour lui, quels sont les desi­gns qui ont mar­qué sa vie ?

g.mermetww.jpg

A la ques­tion posée, Gérard répond avec méthode en balayant sys­té­ma­ti­que­ment les dif­fé­rents sec­teurs éco­no­miques. Mais son émo­tion et son ima­gi­na­tion lui ont joué des tours. Ain­si passe-t-on du Concorde à la boule de neige et com­mence-t-on par le Tgv pour ter­mi­ner en apo­théose par Chris­tian Lacroix ! Oui, ce socio­logue a un coeur …

doc-620.jpg
Le Tgv. Parce qu’il mord l’es­pace et le temps comme une bouche vorace…

doc-541.jpg
Le Concorde. Je l’ai pris une fois ! Il incarne l’homme-oiseau. C’est le mythe d’I­care réalisé.

boulewww.jpg
Les boules de neige, à retour­ner ! Un objet magique…Il ne fau­drait pas me pous­ser beau­coup pour que je les collectionne.

saccoww2.jpg
Le fau­teuil Sac­co des années 70. Il est l’in­té­gra­tion par­faite de l’ob­jet à son uti­li­sa­teur, on ne peut plus les différencier.

doc-614.jpg
La DS Citroën. Pour moi, elle est liée à Roland Barthe qui a si bien décrit ce qu’il y avait der­rière ce concept. Cela a été le pre­mier exemple de trans­gres­sion intel­li­gente dans l’au­to­mo­bile. Il y a bien un sens der­rière ce desi­gn ; elle est ce que devrait être tout design.

champww.jpg
La bou­teille de cham­pagne Jean-Paul Gaul­tier. Parce que l’on est dans le luxe et la luxure, l’i­vresse et l’é­ro­tisme à la fois. Ce sont les lacets du cor­set à défaire pour accé­deer au plaisir…

evianww.jpg
La goutte Evian. Un packa­ging qui n “existe pas ! Ce qui est impor­tant ici, c’est l’eau dans une enve­loppe invisible.

christian_20lacroixww.jpg
La mode de Chris­tian Lacroix. Parce qu’il repré­sente pour moi l’obs­ti­na­tion dans le mul­ti­cul­tu­rel. Toutes les cultures y sont pré­sentes au tra­vers de son regard.
De la culture sans les coups spec­ta­cu­laires de cer­tains autres créa­teurs de mode.