F. Restrepo : L’autre Chine

Fede­ri­co Restre­po ne quitte pas son regard de desi­gner pour nous faire décou­vrir une Chine pro­fonde tout à côté de celle que les médias nous montre. Une Chine bien réelle à Shan­gaï, ville des extrêmes.

Fede­ri­co qui exerce son art Pays du Milieu. Il n’y perd pas l’es­prit de curio­si­té sans lequel il n’est pas de bon designer…

admirable_design_vetements.jpg
Bou­tique de vêtements

Etant un bar­bare en Asie, pour para­phra­ser Hen­ry Michaux, je res­ti­tue ici des images prises sur le vif
qui n’ont d’artistique que l’ éton­ne­ment , l’émotion et par­fois l’humour.

J’ai rou­lé dans les ruelles avec mon vélo dans cette ville que l’on res­ti­tue tou­jours par la modernité
de cer­tains bâti­ments et qui ne la repré­sente qu’aux yeux de ceux pour qui le mot pro­grès se
sub­sti­tue à argent.

admirable_design_bar-2.jpg
Un bar

Ce qui me fas­cine le plus et je l’ai déjà écrit sur Admi­rable Desi­gn, c’est le contraste d’un pays qui vit à la vitesse
du son mais qui coha­bite aus­si avec un calme et une modes­tie sans comparaison.

La gran­deur de la Chine est une décou­verte pour les Occi­den­taux qui tout à coup ont vu arri­ver… des
valeurs boursières ! 

admirable_design_boulanger-3.jpg
Un bou­lan­ger

Pour moi le voyage dans la phi­lo­so­phie chi­noise a débu­té du temps de
mes lec­tures des tao, de Confu­cius… Mao et d’un voyage effec­tue a Bei­jing il y a main­te­nant plus
de 30 ans.

admirable_design_chaussures-4.jpg
Un maga­sin de chaussures

Alors ici par gran­deur j’ai vou­lu mon­trer les plus petits maga­sins , com­merces , qui contrastent
dans cette ville de malls, de méga­lo­poles de com­merces qui par­fois atteignent des sur­faces de 400 000
mètres carres (oui vous avez bien lu !).

Le Chi­nois tra­vaille c’est bien connu, et pour man­ger il fera du com­merce avec tout.
Lavoi­sier aurait du appli­quer son prin­cipe à la Chine car ici TOUT est recy­clable TOUT se revend,
TOUT sert a quelque chose !

admirable_design_coiffeur-2.jpg
Un coif­feur

L’ éco­lo­gie vue par les Chi­nois c’est de tout recy­cler, de tra­vailler et de vendre n’importe quoi pour vivre
soi même et faire vivre sa famille .

Je vous laisse médi­ter sur ces cli­chés que je vou­lais non retou­chés ins­tan­ta­nés et colorés.

C’est bien évi­de­ment une sélec­tion… car Shan­ghaï est ce que l’on peut appe­ler un grand marché
aux puces !

admirable_design_convoi_special.jpg
Un convoi spécial…

Mais ici les puces sont tra­vailleuses et donnent à ce pays son irré­ver­sible avan­cée vers le monde occidental
qui l’a si long­temps ignorée .

L’art n’a rien a voir ici dans ces images. Lais­sons l’oeil, le coeur et l’esprit décrypter…

admirable_design_cyber_cafe.jpg
Un cyber café

admirable_design_epicerie-3.jpg
Une épi­ce­rie

admirable_design_graines-3.jpg
Un maga­sin de graines

admirable_design_pasteque.jpg
Un mar­chand de pastèques

admirable_design_recyclage.jpg
Entre­prise de recyclage

admirable_design_velo-2.jpg
Bou­tique de répa­ra­tion de cycles

admirable_design_volailles.jpg
Une bou­tique de confrection

librairie.jpg
Une librai­rie

poissonnier.jpg
Une pois­son­ne­rie