Question(s) design

Voi­ci le der­nier ouvrage de Chris­tine Colin. Il s’a­git à la fois d’une com­pil de ses textes pour la col­lec­tion « Desi­gn & », ain­si qu’un nou­vel essai de clas­se­ment de la masse com­plexe des objets qui est comme cha­cun le sait, l’une de ses marottes.. 

Elle est une des rares à pou­voir écrire ce type d’ou­vrage qui se veut péda­go­gique sans renier une exi­gence d’in­for­ma­tion qui elle n’est pas aus­si grand public ! 

Un livre à com­man­der et recommander !

admirable_design_question_design-.jpg

Un extrait du dos­sier de presse pour mieux comprendre :

Chris­tine Colin com­pose un voyage pas­sio­nant et éru­dit au fil de 1400 images. 

Cette visite gui­dée au pays des objets en grand nombre com­mence avec les 7 ques­tions essen­tielles et laisse entre­voir, en ligne d’ho­ri­zon, leur rami­fi­ca­tion poten­tiel­le­ment infinies. 

admirable_design_livre_design_.jpg

Elle contre­dit au pas­sage quelques idées reçues, à com­men­cer par celle selon laquelle le choix indi­vi­dua­li­sé et la per­son­na­li­sa­tion des objets sau­ve­raient des risques d’u­ni­for­mi­sa­tion liés à la consom­ma­tion de masse. 

 » Les gammes de pro­duits (par fonc­tions, cou­leurs, maté­riaux, taille, prix, per­for­mances, etc.) sont le reflet des seg­men­ta­tions de mar­ché opé­rées par le mar­ke­ting. L’œuvre de l’architecte-designer ita­lien Ales­san­dro Men­di­ni est contem­po­raine de La Socié­té de consom­ma­tion de Jean Baudrillard. 

Son ensemble de vases 100 % make up (édi­tion Ales­si, 1989) est une gamme de pro­duits qui tend vers l’infini. Tous deux parlent d’un monde où l’uniformisation est le fruit non pas de la stan­dar­di­sa­tion mais au contraire d’une diver­si­fi­ca­tion totale des mar­chés. Quand tout est dif­fé­rent, rien n’est différent ». 

admirable_design_gerard_caron-5.jpg

« Question(s) Desi­gn » est dis­po­nible à par­tir du 25 mai 2010 au prix de vente public de 39 euros TTC.

On peut le trou­ver par­tout et ici

admirable_design_CColin.jpg
Chris­tine Colin